Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Cezanne

Paul Cézanne est un artiste peintre français ayant vécu dans la deuxième partie du XIXème siècle. Parmi ces œuvres les plus célèbres on peut évoquer "Les joueurs de cartes" (1895), "La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue" (1895) ou encore ces très nombreuses natures mortes telles que "Nature morte aux pommes et aux oranges" (1900). Rattaché au mouvement impressionniste, Cézanne est également considéré comme le précurseur du postimpressionnisme et du cubisme. Dans son entourage, on retrouve Émile Zola, Edouard Manet, Edgar Degas, Claude Monnet ou encore Camille Pissarro. Ainsi, nous allons découvrir la vie et l'œuvre de ce grand peintre qui a marqué le paysage de l'art français.

 

Biographie

Enfance et Jeunesse

Paul Cézanne est né le 19 janvier 1839 à Aix-en-Provence dans le sud-est de la France. Il est issu d'une famille aisée de la bourgeoisie provinciale mais vient au monde hors mariage. Son père, Louis Auguste Cézanne, qui a 40 ans à la naissance de Paul, est le propriétaire d'une fabrique de chapeaux prospère, tandis que sa mère, Anne Élisabeth Honorine Aubert, 24 ans, est ouvrière dans la fabrique du père. En 1941, Marie Cézanne, sœur de Paul, vient au monde mais ce n'est que le 29 janvier 1844 que Louis Auguste régularise la situation en épousant Anne Elisabeth, avant d'ouvrir sa propre banque. Une deuxième sœur, Rose, dont il est le parrain, naît en 1854.

Paul suit toute sa scolarité à Aix-en-Provence et rencontre Émile Zola sur les bancs du collège, ce dernier devenant dès lors l'un de ses plus proches amis. Après avoir obtenu son baccalauréat en lettres, Cézanne s'oriente vers le droit à la demande de son père qui souhaite qu'il reprenne sa banque. Mais le jeune Paul n'est pas intéressé par ces études, qu'il abandonne afin de se diriger vers le monde de l'art.

 

Vie personnelle

Lorsqu'il a une trentaine d'année, Cézanne fait la rencontre de Marie-Hortense Fiquet, couturière de métier, qui devient sa compagne mais aussi son modèle, puisqu'il ne réalise pas moins de 45 portraits de cette dernière. En 1872, les deux amants accueillent un fils, prénommé Paul, comme son père. Cézanne cache pendant plus deux 10 ans sa relation avec Marie-Hortense à son père, de peur que ce dernier lui coupe les vivres. Mais Louis-Auguste fini par apprendre la vérité et Paul et Marie-Hortense se marient en 1886, quelques temps avant la mort de Louis-Auguste, qui leur lègue une belle somme qui leur permet de rester à l'abris du besoin.

 

Personnalité de l'artiste

Les proches du peintre décrivent Cézanne comme un homme d'1,75m, au fort accent provençal, au tempérament mystérieux et manquant de confiance en lui, Zola évoque "une timidité souffrante". Il était narquois et ironique mais pouvais avoir des réactions parfois violentes, notamment lorsqu'on l'effleurait, ce dernier ne supportant pas d'être touché.

 

Fin de vie

Paul Cézanne succombe le 22 octobre 1906 à l'âge de 67 ans d'une pneumonie qu'il attrape quelques jours plus tôt alors qu'il peint sous un violent orage.

 

L'œuvre de Cézanne

Des débuts difficiles

Après avoir obtenu de son père l'autorisation de monter à Paris pour y poursuivre des études d'art, Cézanne échoue en 1861 au concours d'entrée de l'École des Beaux-Arts, le président du jury évoquant un tempérament coloriste jugé excessif. Il rentre a Aix puis retourne à Paris l'année suivante où il étudie à l'Académie Suisse. Il y fait la connaissance de Claude Monet et Auguste Renoir. Il passe aussi une grande partie de son temps au Louvre, à recopier les œuvres des plus grands tels que Delacroix, Courbet, ou encore Velázquez, ce qui confirme sa vocation d'artiste peintre. Ses premières œuvres sont influencées par le romantisme et c'est sa rencontre avec Camille Pissaro qui l'oriente vers l'impressionnisme. Ce dernier va ainsi initier Cézanne à ce mouvement, et son influence transparaît dans les premières toiles de l'artiste.

En 1874, Pissaro insiste pour que Cézanne expose à la Première Exposition Impressionniste organisée par Nadar et qui regroupent une trentaine d'artistes ayant été refusés par le jury du Salon de Paris. En effet, dès 1863 Paul Cézanne soumet des toiles à ce dernier, qui les refuse systématiquement. Le peintre expose alors trois tableaux à la Première Exposition Impressionniste : Une moderne Olympia, La Maison du pendu et Étude, paysage d’Auvers, qui seront très mal reçus. Il refuse alors d'y exposer de nouveau, jusqu'en 1877 où ces œuvres seront de nouveaux critiquées amenant Cézanne à rompre définitivement avec le milieu impressionniste.

 

Le retour en Provence

Suite à ces nombreux échecs parisiens, Cézanne retourne en Provence. Là, dans l'atelier que son père lui fait construire à Jas-de-Bouffan, en périphérie d'Aix-en-Provence, l'artiste peintre réalise plusieurs centaines de toiles, qu'il s'agisse de paysages, de portraits ou de natures mortes. Il va notamment peindre plus de 80 fois la Montagne Sainte-Victoire qui est une grande source d'inspiration pour lui, ainsi qu'un grand nombre de natures mortes. Paul Cézanne avait en effet pour habitude de peindre d'immenses séries d'un même motif.

 

La technique et le style

La technique de Cézanne repose sur une peinture en volume, et une géométrisation de la toile. Il s'appuie également sur une large palette de couleur et multiplie les points de vue. Ces toiles représentant la montagne Sainte-Victoire sont caractéristiques de son œuvre.

 

Une reconnaissance tardive de son talent

Son succès, bien que tardif, Cézanne le doit à un jeune marchand d'art, Ambroise Vollard, qui, après avoir cherché le peintre sans relâche, organise une exposition regroupant 150 de ses toiles. Si le public n'est pas particulièrement séduit, les critiques et les anciens confrères du peintre reconnaissent enfin son talent, notamment à travers son tableau "Les joueurs de cartes". Dès lors, il devient une source d'inspiration pour les jeunes peintres, et apparait comme la figure d'avant-garde du cubisme dont Pablo Picasso et Georges Braque ou encore Henri Matisse s'inspireront très largement.

Paul Cézanne laisse ainsi à l'Histoire de l'Art 900 tableaux et 400 aquarelles, sans compter les toiles qu'il a détruite. Bien que longtemps incompris de ses contemporains, il est aujourd'hui reconnu dans le monde entier comme un artiste incontournable et novateur, dont l'œuvre continue d'inspirer les jeunes artistes.