Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Gauguin

Paul Gauguin fait partie de ces artistes qui ont marqué le 19e siècle. Voyageur et aventurier, il est sans doute le peintre étonnant de son époque. L'impressionnisme arrive au bout de son apogée pour accueillir de nouveaux courants. Gauguin s'impose en visionnaire. Il élabore une nouvelle technique en simplifiant les formes. Il élimine les détails, sa peinture devient plus synthétique. Il influence la famille des Fauves et des Nabis dont Paul Sérusier, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard. Attiré par le dépaysement, il part s'installer à Tahiti et développe son style. Gauguin joue avec les couleurs sous son pinceau et crée des toiles remarquables au goût exotique. Entre ses voyages, la misère et la détresse sont de plus en plus présentes. Paul Gauguin disparaît au début du 20e siècle dans une grande solitude.

 

Gauguin, une vie d'artiste passionnée

Paul Gauguin voit le jour à Paris le 7 juin 1948. Il est le fils de Clovis Gauguin, journaliste et d'Aline Chazal, d'origine péruvienne. La mère d'Aline Chazal est la célèbre écrivaine et militante féministe Flora Tristan.

 

Le voyage au Pérou

La famille Gauguin part au Pérou en 1849, mais le père de Paul meurt pendant le voyage. Gauguin passe son enfance à Lima et n'a que 7 ans lorsqu'ils rentrent en France à Orléans chez son oncle. De ce voyage, il en restera une empreinte indélébile d'aventure et d'exotisme.

 

Ses voyages dans la marine marchande

Durant sa scolarité, il étudie pour se préparer à s'engager dans la marine. Le 7 décembre 1865, Paul Gauguin, âgé de 17 ans, embarque au Havre dans la marine marchande. Les destinations de Rio de Janeiro puis Panama, la Polynésie, les Indes le comblent. De ces expéditions, naît le goût de l'aventure et de la découverte de nouvelles contrées, de nouvelles ethnies. Ses sens en éveil, il rêve, il dessine pour échapper au dur métier de matelot. Durant son tour du monde, il emmagasine les images qui défilent sous ses yeux et met en mémoire les odeurs jusqu'ici inconnues. La diversité des peuples et des cultures ne fait qu'attiser sa curiosité. Ces perceptions viennent s'ancrer à jamais dans son cœur et dans ses souvenirs. Elles viendront s'exprimer plus tard dans sa peinture.

 

De retour en France, Gauguin s'initie à la peinture

À 19 ans, Paul Gauguin revient en France suite au décès de sa mère en 1867. Gustave Arosa, un ami de la famille, devient son tuteur. Paul est recruté comme agent de change à la Bourse de Paris. Son nouvel emploi lui assure une vie confortable et sans soucis financiers. Gustave Arosa, amateur d'art, fait découvrir au jeune Gauguin la peinture qui le passionne. Il devient lui-même amateur et collectionneur. Paul Gauguin rencontre une Danoise, Mette Sophie Gad. Ils se marient le 22 novembre 1873 et deviennent parents de 5 enfants.

 

Naissance d'une passion

1874 est l'année de sa rencontre avec Camille Pissarro, un artiste peintre de renom. Gauguin découvre les expositions et le courant impressionniste. Il se voue à la peinture, conseillé par son ami Pissarro sur la composition d'un sujet. Il lui enseigne la lumière, les couleurs. L'artiste peintre débutant expose à plusieurs reprises avec les impressionnistes. Les souvenirs et les sensations issus de ses voyages s'affirment sur la toile. L'artiste peintre que devient Gauguin cherche son style et se consacre passionnément à son art.

 

Gauguin prend son envol

En 1882, à la suite d'un krach boursier, Paul Gauguin quitte son emploi pour devenir artiste peintre à part entière. Il veut faire de la peinture son métier et en vivre. Après quelques mois, la vie d'artiste devient de plus en plus difficile. Il ne peut plus entretenir sa famille et se voit obligé de quitter la France. Ils partent s'installer dans la famille de sa femme au Danemark. Mais Gauguin retourne à Paris avec l'un de ses fils. La situation financière est précaire. Le peintre vend trop peu de tableaux malgré les bonnes critiques relatées sur son travail.

1886 est l'année où il présente ses œuvres à l'exposition des impressionnistes. Il part en Bretagne et décide de passer quelques mois à Pont Aven. Il rencontre des artistes dont Émile Bernard, un peintre à la technique particulière. Gauguin rencontre Van Gogh et se lie d'amitié pour lui.

 

Gauguin trouve son style

Un voyage en Martinique, accompagné de Charles Laval, l'enchante à tel point qu'il réalise de nombreuses œuvres. La beauté des paysages le subjugue. Malade et sans argent, le voyage s'interrompt au bout de quelques mois, il rentre en France.

1886 marques la fin de l'impressionnisme et du postimpressionnisme. Un nouveau courant s'impose, le symbolisme. Il met en valeur le sujet en ne s'appuyant que sur les traits principaux exempts de détails. Gauguin, sensible à ce nouveau mouvement, est en accord avec des formes simplifiées pour ne garder que l'essentiel. De nouveau à Pont-Aven, il perfectionne ce style.

Au cours de l'automne 1888, Paul Gauguin rejoint son ami Vincent Van Gogh à Arles, mais au fil des mois, ils ne partagent plus les mêmes idées sur leur travail. L'entente se dégrade jusqu'au jour où, à la suite d'une altercation plus violente que les autres, Van Gogh menace Gauguin avec un rasoir puis se tranche l'oreille. Gauguin quitte Arles et retourne à plusieurs reprises en Bretagne, à Pont-Aven. Les peintres se retrouvent autour de la fameuse école de Pont-Aven.

 

L'éternel goût de l'exotisme

Retrouver les paysages sauvages et exotiques se manifeste à nouveau dans ses pensées. Gauguin part en 1891 pour Tahiti, fuit la France et sa civilisation qu'il ne supporte plus. Conquis pas la splendeur de la nature et de ses habitants, il se sent dans son élément. Il met en application sa nouvelle technique de peinture, le synthétisme, avec aisance. Sa palette se charge de couleurs vives. Inspiré par les lieux et les personnages, ses tableaux s'intensifient en couleurs.

 

Une peinture incomprise en France

En juin 1893, il quitte l'Océanie pour la France où il décide de rédiger Noa Noa. C'est un manuscrit illustré pour expliquer sa peinture réalisée à Tahiti. Paul Gauguin expose une quarantaine d'œuvres de Tahiti, mais le succès n'est pas au rendez-vous. Il repart une dernière fois à Pont-Aven avant de quitter définitivement la France pour revenir à Tahiti.

 

Paul Gauguin s'installe aux îles Marquises

Paul Gauguin s'installe en 1901 aux îles Marquises et construit sa "maison du jouir". Il meurt le 8 mai 1903 à Hiva Oa.