Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Dali

Né le 11 mai 1904 à Figueras, Salvador Dalí est un peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan. Il est considéré à raison comme l'un des principaux précurseurs du surréalisme et l'un des peintres les plus célèbres du XXème siècle. Focus sur la vie, la bibliographie et les œuvres du natif de la région de l'Empordà.

 

L'enfance et la vie personnelle de l'artiste

Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí i Domènech est le fruit d'une union entre Salvador Cusí et Felipa Domènech Ferrés. En 1908, le futur peintre fut inscrit à l'École maternelle publique de Figueres, avec le professeur Esteban Trayter. En 1910, soit 2 ans plus tard, son père décide de l'inscrire dans un nouvel Institut. Son choix se porta sur le collège hispano-français Inmaculada Concepción de Figueres. Salvador Dalí y apprit le français qu'il considèrera plus tard comme sa langue culturelle.

Alors qu'il n'était âgé que de 5 ans, les parents du jeune Dalí l'emmenèrent sur la tombe de son frère. À titre d'information, Dalí est né 9 mois après le décès de son frère. Le jeune garçon se considère déjà comme étant la réincarnation de son frère décédé. Cette visite a marqué le jeune Dalí et a fait naitre en lui le désir de prouver son unicité. « Je naquis double. Mon frère, premier essai de moi-même, génie extrême et donc non viable, avait tout de même vécu sept ans avant que les circuits accélérés de son cerveau ne prennent feu » Dixit le jeune Salvador. Il faut noter que l'artiste eut également une sœur de 4 ans plus jeune que lui.

Le père de Salvador, notaire de profession, a toujours été décrit comme un parent autoritaire. Toutefois, il a accepté que son fils embrasse une carrière d'artiste. Sa décision fut motivée par l'essor en Catalogne du Noucentisme. Il s'agit d'un mouvement culturel et politique qui se développait en plein milieu du XXème siècle.

 

Salvador Dalí et ses débuts dans le monde artistique

Pendant son enfance, Dalí s'est lié d'amitié avec de futurs joueurs du FC Barcelone. Avec ses amis, le jeune garçon jouait au football à Cadaqués, une commune située dans la Province de Gérone en Catalogne (Espagne). C'est justement lors d'une excursion au port de cette région que le petit garçon découvrit la peinture contemporaine dans toute sa splendeur. En effet, en 1916, lors d'une visite familiale, le jeune sculpteur rencontra la famille de Ramón Pichot, un peintre impressionniste qui voyageait fréquemment à Paris. Sur conseils de Pichot, le père de Dalí envoya ce dernier suivre des cours de peinture. Il s'inscrit alors à l'école municipale de gravure at suivra des cours auprès de Juan Núñez.

Alors qu'il avait 16 ans, le futur artiste sculpteur perdit sa mère Felipa. Il obtiendra l'année qui suivit, son Bac, puis décidera de s'installer à Madrid. Dans cette ville, le peintre en devenir s'installa dans la célèbre résidence d'étudiants de Madrid. Il débutera alors ses études supérieures à l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando. Il attire rapidement l'attention de ses camarades à cause de son caractère excentrique. Mais, ce sont les peintures que Dalí teintait de cubisme, qui attirèrent le plus l'attention de ses amis. Il y fit la rencontre du futur célèbre poète et dramaturge espagnol Federico Garcia Lorca.

Salvador Dalí exposera ses premières œuvres en 1925 à la galerie Dalmau de Barcelone. Il y présenta son tableau « Jeune fille à la fenêtre », une œuvre pour laquelle sa sœur Maria a posé. La seconde œuvre était baptisée « Portrait de mon père » et ces peintures montraient déjà l'étendue du talent de l'artiste sculpteur. En 1927, il visite Paris et fait la rencontre de Pablo Picasso qu'il considère à la fois comme un rival et un modèle. Il travaille sur sa maitrise des techniques picturales et en 1929, il intègre rapidement le cercle des surréalistes. Il fit ainsi la connaissance de René Magritte, Paul Eluard et André Breton. Il doit sa popularité en France à un court métrage qu'il réalisa à l'époque avec Luis Buñuel, Un chien andalou. Il tombera fou amoureux de la femme de Paul Eluard et les deux passeront le reste de leur vie ensemble.

 

Les œuvres célèbres de Salvador Dalí

Salvador Dalí a peint l'une de ses toiles les plus célèbres en 1931. « Persistance de la mémoire » encore appelé les « Montres molles » est un tableau qui est représentatif du style de peinture de l'artiste. Pour les adeptes du surréalisme, ce tableau demeure une référence. Il a été exposé pour la première fois à la galerie d'art de Julien Levy en 1932. L'œuvre représente la plage de Portlligat agrémentée de montres à gousset fondantes. À travers ce tableau, l'artiste peintre tourne en dérision la rigidité du temps en opposition à la persistance de la mémoire. Le thème universel auquel l'artiste fait référence à travers ce chef d'œuvre est le temps et la mort.

Une autre œuvre très célèbre de l'artiste est « le visage de la guerre ». Il a réalisé cette peinture en 1940 après la Guerre Civile Espagnole. La thématique générale de ce tableau est la représentation des guerres et du désespoir. L'œuvre a une portée universelle car l'artiste peintre ne fait pas uniquement référence à la Seconde Guerre Mondiale ou la Guerre civile d'Espagne. Sur cette peinture à huile, Dalí dénonce tous les conflits qui ne conduisent qu'à la mort, à la destruction et au néant.

Avec un goût prononcé pour l'autoportrait et les images trompe l'œil, Salvador est considéré comme une figure emblématique du surréalisme. Après s'être retiré à New York avec son épouse, il réalise « Autoportrait mou avec du lard grillé ». La toile mesure 61 × 51 cm et elle a été exposée au Théâtre-musée Dalí de Figueres. D'après son auteur, il s'agit d'un « autoportrait antipsychologique ». Outre ces quelques tableaux, L'artiste a plusieurs autres réalisations à son actif. On estime à plus de 1500 le nombre de toiles réalisées par l'artiste de toute sa vie.

 

Salvador Dalí : ses dernières années et sa mort

Les dernières années de vie de Salvador Dalí ont été marquées par sa rencontre avec Amanda Lear. La jeune chanteuse, actrice et animatrice devient l'égérie de l'artiste peintre. En 1974, le Théâtre-musée Dalí fut inauguré en hommage à l'artiste. Atteint de la maladie d'Alzheimer en 1980, l'artiste sculpteur perd sa femme en 1982. Il tirera sa révérence le 23 janvier 1989 à Figueras, à l'âge de 84 ans. Ses œuvres sont aujourd'hui exposées dans plusieurs musées à New-York, en Espagne et en France.