Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Delaunay

Son histoire en bref

Artiste peintre du XXème siècle, Robert Delaunay a commencé à peindre très jeune et fut renvoyé de son école à cause de sa passion pour l’art. Cela ne découragea pas le peintre, au contraire, il débuta dès cet instant à travailler sur sa carrière d’artiste-peintre, en passant par l’Atelier Ronsin et les Beaux-Arts de Paris.

Aidé de son épouse, Robert Delaunay a fini par créer deux mouvements qui ne cessent d’inspirer les artistes-peintres : l’orphisme et le simultanéisme.

Dans ses œuvres, il est fréquent de retrouver le paysage urbain et la technologie, interprétée à la manière cubiste et abstraite et toujours aux couleurs chaudes et attractives. Il disait d’ailleurs : « Dans ce mouvement de couleurs, je trouve l'essence, qui ne résulte pas d'un système, ou une théorie a priori ».

 

Le parcours de la personne

Robert Delaunay est né le 12 avril 1885 à Paris, la ville où se trouve le monument qui a inspiré nombreuses de ses œuvres : la Tour Eiffel. Son enfance fut marquée par le divorce de ses parents alors qu’il avait 9 ans. Entre son père qu’il n’arrivait jamais à localiser précisément, et sa mère qui préférait voyager plutôt que de s’occuper de lui, il fut élevé par une sœur de celle-ci et de son mari.

Il eut de ce fait une éducation dans le milieu bourgeois français. Cela ne cadrait pas avec sa nature. En effet, parmi les amis de son oncle, l’art contemporain était l’objet de moqueries et non d’admiration. Mais le courageux garçon n’hésitait pas à défendre les artistes face à ces hommes.

Pendant son adolescence, l’école ne l’intéressait guère. En cours, il passait son temps à peindre et à dessiner. Cela lui valut d’être renvoyé pour paresse et il commença à travailler sur sa vocation de peintre.

En 1909, il rencontra Sonia Terk, alors mariée à William Uhde. Sonia et Robert deviennent amants en avril 1909 et celle-ci divorça de William la même année. Sonia et Robert Delaunay se marièrent le 18 novembre 1909 et un fils naquit de leur union le 18 janvier 1910. Après une vie bien remplie, Robert Delaunay décède en 1941, à l’âge de 56 ans, des suites d’un cancer.

 

Son entrée dans le monde de l’art

Sa passion pour la peinture se révèle très tôt, tout comme sa carrière d’artiste peintre. Suite à son renvoi de l’école pour paresse, il est pourtant envoyé à l’Atelier de Ronsin où il apprend principalement la scénographie théâtrale. Ce n’est qu’ensuite qu’il étudia aux Beaux-Arts de Paris. Robert Delaunay a d’abord travaillé dans un atelier de décor de théâtre avant de véritablement commencer sa carrière de peintre.

Les premières œuvres de Robert Delaunay sont influencées par l’impressionnisme et le cubisme. Paul Cézanne fut pour lui une sorte de mentor dans l’exploration du volume et de la couleur.

Au cours de sa vie d’artiste, il a créé les décors des ballets russes, peint les fresques pour l’exposition internationale des arts décoratifs, ou encore les pavillons du chemin de fer et de l’aviation à l’exposition internationale des arts et techniques dans la vie moderne de Paris. Ses dernières œuvres sont notamment des décors pour la salle de sculptures du Salon des Tuileries.

 

Sa vie d’artiste peintre

La thématique principale étudiée par Robert Delaunay dans ses œuvres est la ville et sa modernité. Il se distingue ainsi des autres artistes-peintres de son époque comme Picasso, Braque ou Gris, par cette thématique particulière, en plus de la technologie. Ces derniers, en effet, étaient plus enclins à peindre des natures mortes.

D’ailleurs, le premier monument moderne qui a fasciné le peintre et inspiré un grand nombre de ses œuvres fut la Tour Eiffel, qu’il découvre à l’âge de 4 ans, quand ses parents l’ont emmené à l’Exposition Universelle de Paris.

En 1909, il réalise même une série de tableaux appelée La Tour Eiffel. En 1912, ses œuvres prennent un virage considérable, quand il commença à s’intéresser à l’art abstrait. Les séries "Fenêtres et Formes Circulaires" ont marqué ce tournant où Delaunay utilisait des couleurs de plus en plus pures et chaudes pour ses tableaux.

D’un point de vue général, la particularité des œuvres de Delaunay réside dans le fait qu’il joue avec la profondeur, les tons et les points de vue.

Delaunay fut l’un des artistes les plus influents de son époque, au point qu’Apollinaire disait de lui : « Il y a dans la peinture moderne de nouvelles tendances ; Les plus importantes me semblent être, d'une part, le cubisme de Picasso, d'autre part, l'orphisme de Delaunay ».

 

Les mouvements issus de sa passion

Robert Delaunay et son épouse ont créé deux mouvements artistiques : l’orphisme et le simultanéisme.

L’orphisme découle de l’intérêt de Delaunay pour l’abstraction. Il s’agit d’une branche du cubisme et constitue un important mouvement d’avant-garde du XXe siècle. L’orphisme combine la géométrie et les couleurs, c’est une sorte de fusion entre le cubisme et l’abstraction. À l’époque de la création de ce mouvement, Robert Delaunay se passionne pour les disques et les formes circulaires.

Quant au Simultanéisme, il vise à trouver l’harmonie picturale en agençant simultanément les couleurs. Il se distingue par le rôle essentiel qu’il donne à la lumière. Ce mouvement considère, en effet, que la lumière est le principe créateur originel.

 

Ses œuvres

La Tour Eiffel, peinte par Robert Delaunay en 1926, est une illustration des œuvres d’inspiration cubiste de l’artiste. Elle représente la Tour Eiffel de façon très colorée, avec des couleurs chaudes dominantes. Par cette peinture, l’artiste avait exprimé sa résistance aux autres artistes qui désiraient voir la Tour disparaître.

Rythme N°1 est parmi l’un des plus grands tableaux de Delaunay. Exposé au Musée d’Art Moderne de Paris, ce tableau a été décrit par Delaunay lui-même comme : « feu d’artifice solaire, éclosion, feu, évolution des avions. Le moteur dans le tableau. Force solaire et force de la terre ». Pour l’artiste peintre, il représente le mouvement des planètes, mais aussi celui des inventions de l’homme.

Découvrez quelques oeuvres inspirées de Delaunay