Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
ANECDOTES : Fontaine (New York 1917)
anecdotes-fontaine-new-york-1917
Janvier 2021 | Temps de lecture : 8 min | 0 commentaire(s)

A tout seigneur tout honneur. C’est avec Marcel Duchamp et son œuvre mythique « Fontaine » que démarre cette série d’anecdotes sur l’Art. 

Car cet urinoir renversé a une histoire peu commune qui pose le paradoxe que l’on peut considérer comme fondateur de l’art conceptuel. Signé sous le nom d’emprunt de R. Mutt, il fut proposé en vue de son exposition à la Société des Indépendants de New York dont Duchamp était à l’époque membre directeur. Nous étions en 1917. Cette association n’avait, de façon déclarée, aucun tabou esthétique. Payer six dollars suffisait pour en devenir membre. 

La Société des Indépendants n’en refusa pas moins l’œuvre sous prétexte que l’objet était « immoral  et vulgaire » et qu’il ne constituait pas « une œuvre d’art, selon quelque définition que ce soit » mais ressortissait « de l’art du plombier ». L’histoire retiendra qu’avec ce ready made, Marcel Duchamp posa comme définitoire d’une œuvre d’art non pas la virtuosité technique dont fait preuve un artiste dans son exécution mais bien le regard qu’il pose sur elle à son achèvement lorsqu’il déclare dans le vide mais conscient de ce qu’est son époque : « Ceci est Art ». 

Comme un peintre, prenant du recul par rapport à un tableau, qui se dit à lui-même qu’un coup de pinceau de plus serait un coup de pinceau de trop. Un jour, dans une expo, je suis tombé sans m’y attendre sur l’une des quelques reproductions autorisées de Fontaine. Je ne pensais pas qu’un objet en céramique pouvait me procurer un tel sentiment. 

Je ne parle pas de l’émotion gnangnan à laquelle on résume l’appréhension d’une œuvre d’art en cette période actuelle où l’expérientiel et l’immersif triomphent auprès d’un public qui anesthésie son cerveau derrière son masque VR. Non, je parle de ce frisson sensuel que donne le sens d’une œuvre, sa charge symbolique, son aptitude à changer notre regard ou avoir changé, comme Fontaine, nos vies.

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?