Biographie de l'Artiste

Portrait de l'artiste


"Henri Bercier, peintre nomade à bord de son Toyota, a fait un long périple à travers l'Europe, au hasard des routes, il a planté son chevalet devant des amandiers andalous, devant les montagnes et les ruines de la Grèce et sur les plages du Danemark. Bercier peint vite, empâte sa toile, affectionne les couleurs franches. C'est une peinture un peu fruste, impétueuse, qui éclate en joie."


 


-Michel BARBIER Professeur de Français (Abidjan, Aix-en-Provence, Rognes), le 4 Décembre 1978.


 


"C'est ainsi que nous concevons que parallèlement à ses travaux de mathématicien, son œuvre picturale soit une explosion de liberté, une poésie de couleurs, une atmosphère où il retrouve son besoin d'aventure d'où cette recherche dans l'élan, le mouvement des expressions qui parfois s'estompent à l'infini dans le rêve, cette imagination riche, ces paysages où le détail peut arriver à se perdre dans un irréel qui va au-delà de la banalité. au départ inspiré par la peinture de Van Gogh."        


 


-Le Provençal, Décembre 1978.


 


"Car ne vous y trompez pas, ce nomade de la peinture, fasciné par van Gogh, son maître et par le grand aquarelliste anglais Turner, est un scientifique. Et c'est précisément ce qui fait l'originalité d'Henri Bercier. Surprenant personnage en effet, diplômé d'études supérieures de sciences physiques, c'est à Marseille qu'il obtient en 1963 la 1ère licence es-sciences de sciences physiques, obtenue par un élève de l'école d'ingénieurs de Marseille! Après un passage à la COMEX où son amour de la mer l'avait poussé, c'est à la SOCOTEC château-sec qu'il exercera pendant 14 ans son métier d'ingénieur.


Esprit rationnel, c'est dire que cet homme doué, aurait pu faire une carrière sans problème dans une de nos sociétés de pointe mais son non-conformisme, son mépris de la routine, l'intérêt relatif qu'il affiche pour l'argent-il en faut quand même pour vivre!- et la peinture qu'il met au dessus de tout, pour laquelle il est prêt à tout sacrifier, ont fait d'Henri Bercier une sorte de vagabond à éclipses, un mathématicien qui a l'âme  d'un Rimbaud.


Cette  passion du dessin, puis de la peinture  lui est venue très tôt vers l'âge de 8-10 ans.


Paysagiste, Bercier puise son inspiration là où le mène sa roulotte, entre vallons et coteaux, entre ciel et terre, entre rêve et réalité. Il emprunte à Van Gogh, son maître, la puissance du trait et des couleurs qui sont parfois vives et à Turner le goût de peindre en voyages.


Chaque œuvre est emportée par un souffle généreux: ici brûle la passion du voyage. Et rencontrer cet artiste mouvant, c'est partir vivre un peu plus allègrement…"


 


-Le Méridional, le 25 Janvier 1979


Publié il y a 22nd March 2012 par Henri Bercier