Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Faive-Fontanarosa
Rueil-malmaison / France
Faive-Fontanarosa

Annette FAIVE (1911-1988) Repères biographiques Née à Paris, Annette Faive passe son enfance et son adolescence rue Lamarck dans le XVIIIe arrondissement de Paris.Elle se destine aux arts plastiques et après quatre ans d'études au collège technique des Arts appliqués - rue Duperré à Paris - obtient son diplôme en 1932. La même année, elle entre à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts dans l'atelier de Lucien Simon. C'est dans cet atelier qu'elle rencontre Lucien Fontanarosa, qui deviendra le compagnon de toute sa vie.En 1935, Lucien Fontanarosa bénéficie d'une bourse de voyage pour le Maroc ; Annette l'accompagne et ramène plusieurs oeuvres de ce séjour. En 1936, elle devient sociétaire de la Société nationale des beaux-arts après avoir exposé dans le cadre de ce salon en 1934 et 1935, comme également au Salon d'automne.Toujours en 1936, le Grand Prix de Rome est décerné à Lucien Fontanarosa. C'est ainsi qu'Annette Faive et Lucien Fontanarosa se marient à Rome le 13 mai 1939, après un séjour de deux ans à la Villa Médicis. Elle expose à la Société nationale des beaux-arts et en 1942 l'Etat fait l'acquisition d'une nature morte.En 1957, 1960 et 1962, elle enseigne à l'Ecole des arts appliqués Duperré à Paris ; en 1960 et 1964, elle est membre du conseil de perfectionnement au Collège technique d'art appliqué à Paris.A partir de 1961, et jusqu'en 1971, elle est professeur de dessin documentaire à l'Union centrale des arts décoratifs rue Beethoven, à Paris.En 1967 Annette Faive reprend de façon soutenue son activité d'artiste peintre. Elle expose dans plusieurs salons : Creil (Oise) en 1971, Mantes en 1973, Fontainebleau en 1975.En 1973, il lui est fait commande du portrait de Michel Cépède, alors président de la Food and Agriculture Organization of the United Nations ; ce portrait (95 x 75 cm) est depuis exposé dans la salle du conseil de l'organisation à Rome.En 1975, la ville de Mantes lui achète une oeuvre. En février de cette même année, la ville de Vars, dans les Hautes-Alpes, lui consacre une exposition particulière.Ses voyages (en Russie, dans les Alpes, en Suisse, en Egypte, à Venise) l'inspirent et aboutissent à des paysages, des scènes de la vie quotidienne ou des compositions. La Provence, où elle possède un mas depuis 1958, tient une place prépondérante dans son oeuvre.A partir de 1976, et jusqu'en 1982, elle expose ses oeuvres chaque été durant deux mois à "La Bergerie" chez son amie Raymonde Dumas au Castellet, dans le Var. A partir de 1977, elle participe à plusieurs expositions de groupe et salons : Chaville, Sophia-Antipolis, Asnières, Chatou, Courbevoie, Maisons-Laffitte en 1977 ; Cormeilles-en-Parisis en 1978 ; Clichy en 1979 ; St-Jean-Cap-Ferrat en 1982 ; Fontainebleau en septembre 1983 ; à la galerie Hélof à Paris et à la Galerie Marie Cauvin à Billom - Puy de dôme en 1985 ; à la mairie du Ier arrondissement de Paris en octobre 1986.En 1978, elle obtient une médaille d'argent au Salon des artistes français où elle expose jusqu'en 1984, de même qu'au Salon du dessin et de la peinture à l'eau. En 1980, elle reçoit le prix Raymond Rivoire de la Fondation Taylor au Salon des artistes français.Chaque année en décembre de 1977 à 1987, elle expose ses oeuvres dans son atelier, Cité des Fleurs à Paris. Parallèlement, plusieurs expositions particulières lui sont consacrées : en 1977 galerie Mars à Paris ; en 1978 et 1981 galerie Hélof à Paris ; en 1986 au théâtre Tête d?or à Lyon.De 1983 à 1988, elle expose chaque été durant deux mois à la Cadière d'Azur, dans le Var.Entre 1976 et 1987, on peut dénombrer neuf cents oeuvres originales de sa production : dessins, aquarelles, huiles.

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Faive-Fontanarosa

Œuvres nouvellement ajoutées

Principale