Biographie de l'Artiste

En 1982, j'exprime mes premières émotions sur toile, en m'essayant à la peinture à l'huile.
Ce dialogue avec la toile trouvera son écho lors d'une première exposition personnelle au Bateau Lavoir de Sierville en 1984.
Dès lors l'importance de la communication par la peinture m'apparaîtra essentielle. Dans le même temps, naîtra le sentiment que l'indépendance doit être préservée, éviter l'embrigadement idéo-stylistique, ou l'appartenance à une caste, à une école.
Peindre à la manière de..., désolée!   L'école et la technique doivent apporter l'ouverture, être des outils pas des carcans. On n'entre pas en peinture comme on entre en politique en religion ou en en prison. Derriére les barreaux, comme le poête ou l'écrivain, le peintre s'évade. LA peinture n'est pas UNE seule et unique, elle se doit d'être multiple, de faire rêver, d'interroger, de surprendre, de déranger même! L'essentiel? y trouver le reflet de l'âme du peintre.  
L
'aquarelle et le pastel viendront donc rejoindrent ma palette, au gré de mes états d'âme le surréalisme alternera avec le figuratif.
A
ujourd'hui, l'adjonction de divers matériaux de récupération et collage d'éléments témoins de notre temps, sur un support de toile brute me permet d'ouvrir d'autres champs d'expression.
P
ar la relation directe avec la matière, un dialogue pictural plus spontané s'instaure avec le sujet en phase de réalisation, dialogue qui tente de trouver ensuite son écho auprès du public en suscitant son interrogation et sa réflexion. La matière brute devient le refuge, la référence ou l'on se retrouve face aux interrogations de la vie quotidienne.
C
ette forme de création m'ayant permis de trouver un exutoire face aux aléas de la vie, j'ai souhaité prolonger l'expérience par une formation d'une année en art thérapie.