Biographie de l'Artiste

Alain Assémat, est natif du Tarn, de LABASTIDE ROUAIROUX, près de Mazamet.
Pendant ses études à Toulouse, il fréquente aussi, en "annexe", "à la dérobée" se plait-il à dire,  l'école des beaux-arts .Pour lui, "créer c'est bien évidemment faire ses gammes, se remettre en question à tout instant,  mais c'est surtout s'ouvrir, aiguiser sa curiosité, refuser l'enfermement, absorber goulûment ce qui passe à sa portée, digérer, laisser mûrir, revisiter dans son esprit avant de servir au visiteur dans un profond respect". C'est ainsi qu'on le retrouve aujourd'hui dans une nouvelle étape, un nouvel étage de sa maison picturale avec ses "collages", préfèrant, lui, le terme de "fragments".

Et puis un soir, tout va très vite. Conception, action, orchestration.il a une idée en tête : un voyage, une rencontre, une fête, une musique, le visage d'une femme, une émotion spirituelle. A même le sol, il pose la toile, saisit les couleurs et constelle l'espace de fragments découpés. Une partition de musique se glisse entre une silhouette féminine et un carton ondulé ou se juxtapose à un morceau de tissu, à un brin de dentelle, à une figurine de mode. Le pinceau d'Alain Assemat sert de chef d'orchestre et donne sens : il structure les collages avec le medium -l'huile, l'acrylique, le pastel - ; il réserve un espace tout autour de la composition si besoin est, cadre dans le cadre (Lacustre) ; il s'aventure dans un jeu de petits losanges, comme échappés du carrelage disjoint d'une vieille maison, qui se précipitent sur la composition en frise joyeuse ; il rajoute ici ou là une note violine, une note ocre, ou même une feuille d'or... Toutes les libertés sont permises : il aime les plans inclinés et laisse choir l'horizon (Après la régate) au point de transformer Le pays d'Orb en arche de Noé, tanguant dans une mer ocrée. Dans le Jardin de Marrakech, il accentue la structure par un palmier altier qui barre l'espace par sa verticalité et se tend vers le ciel tel un minaret. A ce jeu très classique il oppose le chaos grimaçant des masques du Pays vaudou ou l'or mystérieux qui entoure l'icône de la Madone. Hélène ESQUIER (critique d'art) "arts Ptt n° 187 Septembre 2006"

Parmi les expositions personnelles et de groupe :- AGDE, ALBI, BORDEAUX,CASTRES, DENAIN, LE PUY EN VELAY, LIMOGES, LORIENT, LYON, MARSEILLE, NÎMES, NIORT, ORBEC, ORLEANS, PARIS (Galerie du Messager Musée de La Poste depuis 1986), SOUILLAC, TOULOUSE, VALENCIENNES.
- MONTPELLIER (de 96 à 2001) "Le Corum des peintres"
- Le GRAU du ROI (98 à 05), ALES (2001)
- Salon International à BEZIERS, COLOMBIERS, LA GRANDE-MOTTE, POILHES (2004)
- Galerie Jules Salles à NÎMES (86 à 2007)
- ANGOULÊME Salon d'Arts Plastiques         
- ARLES Palais de l'archevêché (1991)
- ANDUZE (2000-01 -02 -04)
Différentes récompenses à :- AGDE (05), BEZIERS, CASTILLON du GARD (Salon de la vigne et du vin Prix du Conseil Général),  LODEVE (Salon d'hiver, L.A.C.), BEAUCAIRE ("les Estivales" Prix Espoir 2000), LE GRAU DU ROI (Salon d'été),  AIGUES-MORTES (Chapelle des pénitents), PARIS (invité d'honneur 2006),  SAINT GELY du FESC (Picturales 2002 Prix du "Lions Club"), MONTPELLIER, NÎMES (Prix du jury 2002), POULX (1er Prix Salon d'hiver), QUISSAC ...
- CANADA (LAUZON), MAROC (MARRAKECH), Belgique (Bruxelles)