Artiste Michel OGIER - Peintre - huile sur toile de lin

Michel OGIER

Peintre
Professionnel


Biographie de Michel Ogier, artiste peintre visionnaire et maniériste

 Né sous les bombardements, le 19 décembre 1943 à Saint-Etienne (42)

A n'en pas douter, quelques éclats ont touché son inconscient. Enfant, très vite il se réfugie dans son imaginaire. « Ce que vous me proposez est beau, ce que j'imagine est sublime. » (Sade) Il n'en sortira plus !...

Il passe toute son enfance à Lyon (69)

En 1971, à Lausanne (Suisse), il participe à la réédition de la monographie : Leonor Fini aux éditions Calirefontaine. L'artiste peintre lui donne les clefs qu'il attendait. « A cette époque, je faisais un rêve récurant : au sein d'une maison qui était mienne, je découvrais des pièces ignorées. L'une d'elles était la peinture. Voilà plus de trente ans que je m'y suis installé. »

Autodidacte, il apprend la technique de la peinture à l'huile avec le traité de Xavier de Langlais. Pendant plus de quinze ans il peindra sans montrer, sans exposer quoi que ce soit. « A vrai dire, je n'y pensais même pas. Je voulais simplement poursuivre ma quête dans le silence et l'isolement qui m'étaient nécessaires. Je peignais pour moi, pour survivre ! Je ne voyais là aucun égoïsme, toujours étonné que mon univers puisse susciter intérêt et émotion. » Les chemins qui mènent d'un homme à l'autre ne s'expliquent pas. « La compréhension intellectuelle est un leurre. » (Pirandello)

« Chaque fois que je me place devant une toile vierge, je revis le premier matin du monde. Toujours tout remettre en cause. C'est à ce prix que je peux regarder mes oeuvres sans baisser les yeux ! » « Tout aboutissement est une impasse, dans la vie aussi bien que dans l'art. On ne rejoint l'existence qu'après l'avoir niée jusqu'au bout. » (Cioran)

 Quelques dates principales :

1986 Salon des Indépendants (Paris)

1987 Galerie Salammbo (Paris) ; l'Université de Paris 8 tourne une vidéo sur son oeuvre.

1989 Nomination en tant que vice-président de la Société lyonnaise des Beaux-Arts.

1991-1998 Le temps de l'ermitage. Il refuse toute exposition.

1999-2000 Exposition à l?ancien temple de Barnave (Drôme) ; exposition collective au Château de Gruyères (Suisse) ; exposition collective à Reggio Emilia (Italie) ; exposition à la galerie du Vieux Lyon (69) ; l'association SAFIR (Société des Arts Fantastiques du Rêve et de l'Imaginaire, Paris) l'invite à rejoindre son mouvement ; Opéra Gallery (Paris) l'expose pour l'inauguration de sa galerie à Soho (New York) ; exposition à l'Egérie Véga, Vevey (Suisse)

2001 Exposition collective à la mairie du IXe (SAFIR, Paris) ; Salon des Indépendants (Paris)

2002 Exposition permanente à la Galerie Dunoyer (Saint-Paul-de-Vence). Le musée de Porto Rico acquiert une série d'oeuvres « Voyage de nuit ». Exposition collective organisée par l'association SAFIR au Manège Royal de Saint-Germain-en-Laye.

2003-2004 Recherche d'un nouveau lieu de vie pour ouvrir un espace d'exposition au public.

Depuis septembre 2005, on peut voir ses oeuvres dans son propre atelier, Atelier de la Conque, Résidence Le Circé, 1 rue du Fortin, 34300 Cap d'Agde.

2008 Exposition personnelle à l'Espace Molière organisée par le Service Culturel de la ville d'Agde (34300)
 
« Le plaisir sous l'angoisse ? L'angoisse dans le plaisir... Une parfaite maîtrise des lumières et des matières. Tordre la réalité pour mieux la révéler ? Un rêve dont il est difficile de se détacher, sans doute parce qu'il nous habitait, et nous ne le savions pas ! Merci Michel Ogier ! Vous osez, et nous y prenons plaisir. » Michel FAURE, ancien maire de Nyons et ancien vice-président du conseil général de la Drôme.