Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Aldéhy : du portrait à l’icône
aldehy-du-portrait-a-licone
Mars 2021 | Temps de lecture : 4 min | 0 commentaire(s)

L’artiste français Aldéhy a débuté sa carrière de peintre en 1975 dans le Pacifique Sud (Vanuatu). Les couleurs de ses tableaux en dérobent aujourd’hui encore volontiers la lumière. Où l’on pense, bien sûr, à Gauguin. Mais à tort !

De retour d’Amazonie après avoir passé 5 ans dans un village isolé dans le pays des N’Djouka de 2013 à 2018, il installe son atelier à Soustons  dans les Landes.  Qui s’attend un peu facilement à voir des scènes de vie intime indigène saisies sur le vif  sera cependant surpris. Car le propos d’Aldéhy est ailleurs. A la fois dans notre ici et notre au-delà. Voire au bord de la falaise entre les deux.

Il en résulte d’étonnants badauds avec aura aussi bien que des icônes comme sous acide. Ce qu’Aldéhy appelle délicieusement : «  une peinture figurative, narrative et symbolique ». Amateur de jeux de pistes, l’artiste aime laisser ses sujets déborder de la toile pour créer des expositions thématiques. 

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?