Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Portrait Eric Sembach (dit JB2 Lacroix)
portrait-eric-sembach-dit-jb2-lacroix
Janvier 2021 | Temps de lecture : 8 min | 0 commentaire(s)

Eric Sembach est un personnage de roman. Sa vie n’est que montagnes russes où l’ascèse radicale succède soudain à la flambe la plus inconsciente. Où la solitude côtoie la mondanité. C’est un fou d’une logique implacable qui semble adorer se mettre en danger pour donner de la consistance, de l’épaisseur, du parfum à l’existence. Il aime sauter dans le vide pour se prouver qu’il vit. Sur le plan artistique, c’est un touche-à-tout foutraque mais génial. Il écrit, dessine, caresse la guitare, modèle la terre et joue la comédie avec le même bonheur et le même naturel comme inné. 

Et puis soudain, la souris se mord le câble, la mine ne se taille plus, les cordes rouillent, le masque se fige dans un rictus ou un sourire. Eric est passé à autre chose. Juste un instant ou pour quelques années. Au quotidien, ce provocateur né n’hésite pas à se mettre au service du capital parce que la publicité lui est apparue comme le seul endroit où l’on puisse gagner sa vie avec une plume et un crayon. Il est sidérant de constater comment des businessmen pourtant très sérieux suivent les raisonnements machiavéliques et achètent les créations toujours décalées et rock’n’roll mais glam de cet histrion insolent limite anar. 

Parce qu’ils les emmène à chaque fois là où ils n’auraient jamais pensé aller. Ils ont enfin l’occasion de mesurer leur grandeur à la démesure bipolaire de ce mercenaire venu d’ailleurs . 

Il est vrai qu’il est toujours précédé de l’aura que lui donne un talent reconnu de dimension internationale. Il faut dire aussi que le bonhomme vous enrobe ces démonstrations iconoclastes d’une langue très vieille France fleurie de références culturelles à vous filer des complexes. 

Bref, Eric Sembach est aujourd’hui le Directeur artistique idéal pour ARTactif. N’écoutant jamais personne, il s’est fixé lui-même sa première mission. Et elle était titanesque : passer en revue l’ensemble des 200 000  œuvres du site ! Histoire de savoir exactement de quoi il parle. Vous ne le connaissez pas encore, mais Eric vous connaît déjà tous.