Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Serge Youriévitch sculpte les goûts de réseaux
serge-yourievitch-sculpte-les-gouts-de-reseaux - ARTACTIF
Décembre 2021 | Temps de lecture : 13 min | 0 commentaire(s)

À propos de la sculpture La Danseuse Sacha Lyo de 1933 qui cartonne sur Instagram


Qui a dit que la sculpture n'était plus dans l'air du temps ? Plus dans les goûts d'un public dont le rapport aux arts plastiques aurait été façonné selon une logique autre, l'empêchant de s'intéresser à un art figé en 3D. Eh bien, si nous pensons cela, nous avons tout faux ! Car voilà qu'une sculpture de Serge Youriévitch intitulée La Danseuse Sacha Lyo collectionne de façon insensée les likes sur Instagram ici et joue les décors omniprésents de selfies là. Au grand étonnement général. Y a-t-il pour autant une chance de faire apprécier Renoir, Maillol ou Brancusi à la génération Z ?

                                                                                      Serge Youriévitch - La danseuse Sacha-Lyo 1933

Commençons par voir ce qui peut séduire ce jeune public dans cette sculpture. Le sujet ? La pose ? La forme ? Le traité ? Il faut être un peu plus précis. Car sinon, le raz-de-marée qui a porté aux nues la Danseuse de Youriévitch devrait également toucher les petits rats de Degas, pour ne prendre que lui parmi les maîtres de la sculpture qu'évoque immédiatement le travail de Serge Youriévitch. Ses fans sur les réseaux sociaux connaissent-ils ces « originaux » dont L'Œil ne souligne étrangement pas qu'ils pourraient, rien qu'en paraissant, reléguer cette Sacha Lyo au rang d'aimable plagiat. Alors qu'elle est devenue en trois ans à peine une star mondiale des réseaux. Parlez après cela des bons et des méchants, disait Musset.

Youriévitch ne serait ainsi qu'un sous-Degas. On s'offusquera certainement d'un tel raccourci clavier. Mais sommes-nous obligés de vénérer des avatars parce que les œuvres de référence sont majoritairement oubliées ? Et d'abord, c'est qui ce Degas ? S'il était si bon que cela, il serait plus connu. CQFD. En plus, sa Danseuse est moins bien. Moins sportive. La pose est moins spectaculaire. Et puis, le modèle est trop maigre. Ce type faisait de toute évidence l'apologie de l'anorexie !  Rappelons tout de même en passant que Degas ne vivait ni en 2001 ni dans les années 30 comme Youriévitch. Mais qu'importe car voilà la question qui tue. Qui était le mannequin ?

Serait-ce le storytelling qui ferait aujourd'hui la différence ? On le dirait bien car rien d'autre sur le plan purement artistique ne saurait conférer une supériorité à Serge Youriévitch par rapport à son illustre devancier. Mais qui était Sacha Lyo ? À part une danseuse capable de prendre des poses qui épatent encore près d'un siècle plus tard un public prêt appeler art toute sculpture ayant une histoire. Comme par exemple, un retourné virtuose de M'Bappé en bronze de 10m de haut. Et ce, sans connaître forcément le Coup de boule d'Abdel Abdessemed aux sens heureusement bien plus multiples qu'une simple représentation d'une posture athlétique. De l'art de prendre l'exceptionnel dans la vie pour exceptionnel en art.

 

Illustration :
-    SergeYouriévitch - La danseuse Sacha-Lyo 1933

 

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?
Participer à la discussion
Exemple : Galerie spécialisée en Pop Art