Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
De l’intelligence en photographie
de-lintelligence-en-photographie - ARTACTIF
Juillet 2021 | Temps de lecture : 8 min | 0 commentaire(s)

Bonne nouvelle ! Ça y est, on sait à nouveau à quoi sert la photo. On avait fini par croire que l’art de fabriquer de belles images avec un petit boîtier avait été inventé pour que ses productions soient consommées gratuitement jusqu’à l’écœurement sur les réseaux sociaux.

Mais voilà que les choses redeviennent plus sérieuses avec l’exposition itinérante « Civilization ». La photographie entend ici servir à dresser le portrait de notre espèce aujourd’hui. L’Œil ne manque pas de rappeler que les initiatives illustres précédentes initiées avec la même ambition et les meilleures intentions de monde ont fini par s’entourer d’une aura sulfureuse avec le temps. Comme le Tintin au Congo de Hergé.
Il est dès lors très courageux de dire ce qui est bien et ce qui est mal avec du noir et blanc et plus encore avec de la couleur.  

Une seule photo peine à se donner des visées aussi universalistes. Mais plusieurs peuvent tisser sur le même thème un réseau de convergences et de dissonances qui fait sens. Le salut de la photographie serait-il dans l’intelligence collective ?  Pourquoi pas. Mais pas forcément dans le sens de la « réflexion sur le monde » espérée par les initiateurs du projet.

Car enfin, attend-on vraiment d’une photographie d’art qu’elle cherche sa valeur dans l’illustration de phénomènes planétaires comme la densité urbaine ? Cela reviendrait à demander aux Kubrick et Fellini d’aujourd’hui de tourner des documentaires. N’est-ce pas dans la recherche de la beauté par essence fugitive que l’art doit faire preuve d’intelligence ?

La force d’un grand nombre de photographes de tous horizons travaillant sur le même sujet se trouve ailleurs que dans une similarité de vision à partir de points de vue différents. Elle est à chercher dans les « différents traitements photographiques » du même sujet ainsi que le formule en passant mais très justement l’Œil. L’art photographique naît quand le style s’assume et s’aime comme subjectif dans sa capture du monde par l’objectif.

 

Photo : Vitali : Piscinao de Ramos - 2012

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?
Participer à la discussion
Tapez sur ENTREE pour passer à la ligne