Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Remettre la colère en perspective
remettre-la-colere-en-perspective - ARTACTIF
Juin 2022 | Temps de lecture : 7 min | 0 commentaire(s)

A propos de l’exposition « Paul Gauguin. Why are you angry ? » qui se tient jusqu’au 10 juillet 2022 à l’Alte Nationalgalerie de Berlin.

Finalement, ses peintures les plus célèbres ont été réalisées en dix ans, de 1891 à 1901, pendant qu’il séjournait en Polynésie après avoir quitté femme et enfants. Et elles font aujourd’hui couler beaucoup d’encre, à l’heure où leur érotisme est relu à la lumière du féminisme et des débats postcoloniaux. Paul Gauguin (1848-1903) n’en est pas moins l’un des pionniers de l’art moderne, et l’idée de la Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague, associée à l’Alte Nationalgalerie de Berlin, d’en confronter l’ « exotisme colonial » avec des œuvres d’artistes contemporains offre des perspectives vraiment intéressantes sur des tableaux que l’on croyait connaître par coeur. Ainsi croise-t-on dans cette exposition Angela Tiatia, de Nouvelle-Zélande et d’Australie, Yuki Kihara, du Japon, Nashashibi Skaer, de Grande-Bretagne ou Henri Hiro, de Polynésie française. Juxtaposer les œuvres avec du matériel historique du passé et du présent de Gauguin, mais également avec l’art contemporain international, permet judicieusement de recontextualiser une phase de création, et d’interroger le mythe de l’artiste sauvage autocréé par Gauguin. Le titre de cette exposition berlinoise, « Paul Gauguin. Why are you angry ? » est inspiré de celui de la toile très théâtrale qui en ouvre le parcours : « No te aha oe riri (Pourquoi es-tu fâchée ?) ».

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?
Participer à la discussion
Exemple : Galerie spécialisée en Pop Art