Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Marinette Cueco collabore avec la nature
marinette-cueco-collabore-avec-la-nature - ARTACTIF
Avril 2022 | Temps de lecture : 9 min | 0 commentaire(s)

A propos d’une exposition ayant été consacrée à la sculptrice Marinette Cueco au musée Dunkerque - Le LAAC jusqu’au 5 mars dernier.

On a beaucoup parlé de Henri Cueco ces dernières années, cet artiste né en Corrèze en 1929 et mort à Paris en 2017, fondateur de l’association « Pays-Paysage », peintre mais aussi écrivain et syndicaliste engagé à gauche que l’on entendait notamment dans l’émission de France Culture « Les Papous dans la tête » et à qui les musées des Sables d’Olonne et de Dole ont récemment consacré de très riches expositions. Mais qu’en est-il de Marinette Cueco ? Cette artiste plasticienne née en 1934 en Corrèze n’est pourtant pas seulement la femme d’Henri !

Dans le dernier numéro d’Art Press, magazine des artistes contemporains, Richard Leydier revient sur « L’Ordre naturel des choses », l’exposition qu’a fini par consacrer à Marinette Cueco le Laac (Lieu d’art et d’action contemporaine) de Dunkerque. Le journaliste y concède que cette belle redécouverte est arrivée quand même un peu tard… L’artiste développe en effet depuis les années 1960 une œuvre singulière, à mi-chemin entre Arte Povera et Land Art, dont les matériaux principaux sont issus de la nature.

Ainsi à Dunkerque quatre salles ont-elles déroulé son univers végétal et minéral tressé de ses collectes dans les champs ou dans les bois, dans son jardin ou dans sa cuisine. Elle qui ne peut jeter une pelure d’ail sans y voir un chef d’œuvre passe ses hivers à faire des pelotes de ses trésors, pour ensuite en tricoter ses œuvres d’art. Richard Leydier pense à l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien, à la fibre écologique d’un Jean Messagier ou aux œuvres épicées d’un Ernesto Neto, sans hésiter non plus à remonter à l’art pariéthal et aux pointes de flèches néolithiques, ni à citer Jean-Paul Forest cousant les rochers dans les torrents de Tahiti.

En semant ses cailloux glanés au fil du chemin et emmaillotés de fines résilles végétales, Marinette Cueco sortie de l’ombre de son mari nous permet de retrouver son chemin.

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?
Participer à la discussion
Exemple : Galerie spécialisée en Pop Art