Remonter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
L’âme finnoise en majesté
lame-finnoise-en-majeste - ARTACTIF
Avril 2022 | Temps de lecture : 10 min | 0 commentaire(s)

A propos de l’exposition « Gallen-Kallela. Mythes et nature » qui se tient au musée Jacquemart-André à Paris.

Un petit tour au musée Jacquemart-André s’impose pour retrouver la fabuleuse lumière des pays du Nord : le peintre emblématique Akselli Gallen-Kallela (1865-1931) y occupe les cimaises jusqu’au 25 juillet. Lui qui a su représenter la Finlande avec un lyrisme incomparable est particulièrement bien mis en valeur autour des thèmes choisis de la nature et des mythes. C’est en effet en remontant aux sources de la légende du Kalevala, cette épopée finnoise qui a inspiré Tolkien et dont il a tiré un cycle peint unique, que l’artiste a sillonné la nature vierge de la province de Carélie, à la recherche des forêts où se serait déroulée la saga. On imagine donc facilement que les 70 tableaux réunis ici puissent vibrer de toute la puissance des éléments naturels, et que les paysages symphoniques soient littéralement habités de forces ancestrales, mythologiques et sacrées. Car Gallen-Kallela n’est pas considéré comme le prophète de la Finlande moderne pour rien : ses œuvres d’art inspirées même du folklore ont effectivement participé à l’émergence d’un sentiment national au tournant du siècle, au moment où le pays s’emploie à sortir de la domination russe.

Si des œuvres de Gallen-Kalella ont déjà été présentées lors d’expositions thématiques sur la peinture nordiste, c’est la grande rétrospective que lui a consacré le musée d’Orsay en 2012 qui avait permis au public parisien de découvrir l’ensemble de sa carrière. En mettant le doigt sur la question de la relation de l’homme à la nature, qui évolue au cours de sa carrière, l’exposition du musée Jacquemart-André offre de voir aussi bien le fameux « Ad Astra », tableau-objet mêlant références chrétiennes et occultistes, que des « Nuages sur lac » complètement magnétiques ou un « Autoportrait au chevalet », nous mettant face au peintre âgé de 20 ans… quand il s’appelle encore Axel Gallen.

Ad-Astra-Akselli-Gallen-Kallela  Nuages sur lac-Akselli Gallen-Kallela Autoportrait au chevalet - Akselli Gallen-Kallela

 

Discutons !
Personne n'a encore eu l'audace de commenter cet article ! Serez-vous le premier ?
Participer à la discussion
Exemple : Galerie spécialisée en Pop Art