Réalité augmentée par DANIELL Alain GRISEL, deux artistes, une passion commune.

Alain GRISEL LE MANÈGE ENCHANTÉ | Huile sur toile | 82 x 82 cm

DANIELL et Alain GRISEL sont fait du même bois et se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Ensemble ils ont développé une connivence picturale où chacun à sa façon contribue à l'épanouissement de l'autre. Une stimulation réciproque se révèle au fil du temps sans se laisser influencer par aucune tendance ou mode actuelle. Alain GRISEL et DANIELL (Danielle BRAILLON) : leur peinture à l'huile s'appuie sur une interprétation photographique de scènes de la vie où la réalité est à la fois simplifiée, décomposée en nombreux applats... pour être augmentée.

Découverte d'une démarche originale.

L'OEUVRE PAR ÉTAPES (par Alain GRISEL)

Je m'emploie, d'après une photo que j'ai prise sur le motif, à transposer sur une feuille de papier-calque tout un réseau de lignes qui va délimiter les futurs aplats colorées et reconstituer une image figurative. Je reviens ensuite au verso, et à l'aide d'un crayon gras, je repasse sur l'intégralité du dessin établi au recto. Après cela, je fixe le calque sur la toile, et imprime à l'aide d'un crayon à mine dure l'armature du sujet.

Vient le moment, une fois cet ouvrage achevé, de recouvrir de peinture à l'huile la surface du tableau. Je choisis, pour l'exécution, des couleurs extra-fines restant stables dans les mélanges. Différents produits sont utilisés avec la pâte afin de procurer un éclat particulier à la matière.

Technique picturale : le glacis.

ALAIN GRISEL AU TRAVAIL

J'étale directement la couleur sur mon support, sans l'adjonction d'un fond coloré qui ne peut que nuire à la finalité de l'œuvre et la priver de sa luminescence et de sa profondeur. De nombreuses couches se succèdent afin que toutes traces de pinceau disparaissent et forment une surface unie. Un mois de séchage minimum doit être respecté entre chaque passage, avec bien entendu au moment de la reprise, l'application d'un vernis à retoucher. Le travail étant achevé ; une année d'attente sera nécessaire avant d'appliquer le vernis définitif qui sera d'ailleurs renouvelé trois mois plus tard. Ce laps de temps est indispensable pour un séchage du tableau en profondeur.

RECHERCHE DE NOUVEAUX SUJETS (par DANIELL)

DANIELL, TRAVAIL AU CHEVALET

Je prends des clichés sur le motif, lors de manifestations diverses : fêtes folkloriques, champêtres, religieuses, durant des démonstrations de métiers anciens ou actuels, enfin, au hasard des rues, des ports ou des paysages. J'aime les situations qui évoquent une histoire : un groupe de personnes devisant ou participant à une action impromptue ou non. Un regard, un sourire, un rai de lumière dans le paysage, une harmonie colorée sont des moments intéressants à fixer pour nourrir l'imaginaire . . . De retour à l'atelier, je sélectionne les images les plus représentatives, je les recadre, puis je choisis la photo qui me paraît la plus évocatrice de l'idée que je me fais de mon prochain tableau. Depuis peu, je réalise une maquette en utilisant des outils informatiques, pour me permettre d'établir une base que je modifierai plus ou moins selon mon jugement, afin d'entreprendre un schéma sur papier-calque. Ce dessin sera très précis et va donner, par des formes géométriques, le volume et la construction de l'univers de mon tableau. En établissant cette esquisse, j'étudie aussi l'harmonie colorée du sujet que j'aime assez soutenue et contrastée. Pourtant, en réalisant la peinture je modifie et j'intensifie encore les nuances ; le résultat me parait plus vivant et plus lumineux que sur le projet initial... Je dois ce goût pour des œuvres hautes en couleurs à un vieux Maître aguerri aux arts plastiques, avec lequel j'ai dessiné et peint en région parisienne. En me voyant m'exprimer dans des registres ocrés, voire gris, il m'a dit : - Vous voulez peindre sans utiliser les couleurs ! . . . Lorsque vous voulez des ocres, créez-les par le mélange de tons purs, le résultat sera plus beau . . . m'a-t-il affirmé. - A partir de ce jour, j'ai radicalement changé la tonalité de ma palette.

Alain ébauchera son futur tableau en utilisant une procédure similaire.

L'aboutissement de notre travail est le fruit de cinquante ans de recherche artistique. Ce moyen d'expression dont nous ne nous lassons pas est source de joie de vivre.

Une curiosité permanente nous motive. Notre bonheur étant que le spectateur trouve du plaisir à contempler, découvrir et comprendre cet univers attachant et pittoresque.


Réalité augmentée par

DANIELL

Alain GRISEL

Deux artistes, une passion commune.