Le BRONZE d'Art, naissance de "Rêveries"
sculpture en bronze de Jean-Paul FLOCH

Le bronze est travaillé depuis 2000 av. J-C. C'est un métal des plus résistants. Alliage de cuivre et d'étain, la corrosion n'altère pas le bronze qui traverse les millénaires en conservant toutes ses qualités, sa fraîcheur et sa vivacité initiales. Pour un artiste c'est l'assurance que ses créations lui survivront. Pour l'acheteur, c'est la certitude d'un placement qui saura défier le temps. Malgré tous les progrès de nos civilisations, le plus étonnant est que la fabrication des sculptures de bronze et restée pratiquement identique jusqu'à aujourd'hui.

Sculpture initiale



La matière initiale est en terre. L'artiste modèle l'oeuvre naissante d'une main experte... il faut dire qu'il travaille sur les corps humains depuis 30 ans ! La sculpture initiale en terre est ensuite moulée en plâtre. Pour avoir une finition très fine et bien rendre le satiné de la peau ou la finesse des détails, Jean-Paul FLOCH termine toutes ses sculptures sur le plâtre.

Ainsi terminée, l'oeuvre peut aller à la fonderie.

Moulage



C'est la phase la plus spectaculaire du travail du fondeur. Dans le moule réfractaire vidé de sa cire lors de la cuisson, le bronze en fusion est coulé par gravité. Le bronze est chauffé à 1300°C. Après enlèvement du laitier qui se forme à la surface, le métal est placé dans des creusets pour être coulé ensuite dans le moule. Une somme d'expérience et de savoir-faire est indispensable pour assurer la qualité de cette opération.

Coulée du bronze


C'est la phase la plus spectaculaire du travail du fondeur. Dans le moule réfractaire vidé de sa cire lors de la cuisson, le bronze en fusion est coulé par gravité. Le bronze est chauffé à 1300°C. Après enlèvement du laitier qui se forme à la surface, le métal est placé dans des creusets pour être coulé ensuite dans le moule. Une somme d'expérience et de savoir-faire est indispensable pour assurer la qualité de cette opération

Ciselure du bronze



La ciselure demande de nombreuses heures de travail et l'habileté d'un grand professionnel. Elle va donner à l'oeuvre finale son poli et tout le relief aux plus petits détails.

Ciseleur est un métier d'art qui nécessite au moins 3 ans d'apprentissage. La ciselure se fait au poinçon. Certains ciseleurs utilisent jusqu'à 300 poinçons et burins qu'ils fabriquent eux mêmes.

Patine


La patine donne au bronze son aspect particulier. L'atelier du patineur ressemble à un laboratoire d'alchimiste. L'application se fait au pinceau. A la fin, on obtient la patine souhaitée. C'est l'ultime étape du travail. Par l'application à chaud de différents produits apparaît l'œuvre dans sa couleur finale. Ici, comme lors de l'ensemble des opérations précédentes, l'artiste est le bienvenu. C'est lui qui décide, avec le fondeur et ses compagnons de l'aspect final donné à son œuvre. La couleur de la patine peut également être choisie par le client en fonction de son emplacement définitif.

Sculpture en bronze terminée



Un bronze est toujours une oeuvre d'exception. Les oeuvres des sculpteurs sont toujours des séries limitées et numérotées de 1 à 8.

Par le jeu de toutes les opérations manuelles successives, il n'y aura jamais deux oeuvres totalement identiques.

Un bronze est toujours une oeuvre unique. En plus du plaisir de posséder et de contempler une sculpture de prestige... c'est un bon placement et pour longtemps !


© Jean-Paul FLOCH