NUS BLEUS

  Un de mes thème de prédilection est la figuration de l’humain représentée par le paradoxe d’un style photoréaliste qui, malgré l’immédiate lisibilité du motif, permet une marge d’interprétation à l’imaginaire du spectateur.


   La série des « nus bleus », au-delà d‘un hommage distancié à Matisse, tente de fixer le trouble intense de l’apparition de corps féminins saisis dans une pénombre bleutée et le risque de leur disparition dans l’obscurité totale. Les fonds texturés entrent en conflit avec le lisse des courbes féminines induisant une souffrance intérieure. Femme/paysage, corps/abstraction, ombre/lumière, réalité/souvenir, apparition/disparition, plénitude/souffrance, vie/mort, autant de tensions en filigrane dans cette série.