Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Michel SCHMIDT-CHEVALIER
Michel SCHMIDT-CHEVALIER

Français né à Berlin en 1907 - Décédé en 1987 - P ère allemand, portraitiste à Berlin et Paris (Curt Schmidt-Chevalier) - mère pianiste (Henriette Chevalier), d'une vieille famille de Nantes, d'où son double nom - études à Paris et Berlin- études picturales chez Colarossi puis à la Grande Chaumière - rencontre, via Freundlish, de l'art non-figuratif- lie sa recherche à celle des peintres du groupe Abstraction-Création- illustre de nombreux ouvrages pour enfants (Editions Bourrelier) - dès 1933, il prête son concours à Thomas Mann qui luttait contre la montée du nazisme en Allemagne - en 1936, il s'engage dans la guerre d'Espagne du côté des Républicains- s'engage en 1939 et poursuit le combat dans les Forces Françaises Combattantes, réseau Orient - à son retour à Paris, il trouve son atelier vide ; toute sa production d'avant la guerre a disparue. La galerie Breteau qui l'a exposé en 1938 est vide, elle aussi - en 1945, s'installe à Aix-en-Provence comme céramiste et, à partir de 1957, comme mosaïste travaillant sur ses propres maquettes (par exception, pour Jean Lurçat, il réalisera la décoration du triple porche, à Maubeuge, de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul (39 Ko) (un autre chemin pour la visite) [oeuvre réalisée avec ses apprentis Xavier Taisnes et Marius Rivière, ainsi que la participation du peintre aixois René Piaggi (voir des oeuvres d'un élève de ce dernier)] et un motif pour une école de Saint-Denis dans la région parisienne) - en 1967, fonde à Aix le groupe "Perspectives" - en 1968, il créera le premier atelier d'étudiants à l'Université de Provence ; les étudiants y réalisent, sous sa conduite, une longue "fresque" sur papier de 10 mètres qui a longtemps trôné à l'entrée du grand amphithéâtre de la Faculté des Lettres d'Aix, avant de disparaître dans une explosion ...- en 1970, il est nommé chargé de cours à la Faculté de Luminy (Marseille) dans la section Arts Plastiques dirigée par Jacques Mandelbrojt [voir : "Aux Amis des Arts"], puis à Aix - à la même époque, il crée à Aix la "Récréation" (au Pont des 3 Sautets), un atelier d'initiation aux arts plastiques ouverts aux enfants, adolescents et adultes - 1973, à la suite d'une crue de l'Arc, son atelier est inondé et, à nouveau, de nombreuses oeuvres sont détruites ainsi que celles de son père Curt décédé en 1967- quitte Aix en 1976 pour s'installer à Cours près de Cahors ; maison trouvée lors d'une exposition au château de Mercuès (Lot) en 1975 - 1987, meurt à Cours à l'âge de 80 ans Nombreuses expositions personnelles et de groupe- En 1970, il est nommé membre honoris causa de l'Académie Internationale "Tomaso Campanella" des Lettres, Arts et Sciences qui lui décerne une "médaille d'argent"

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Michel SCHMIDT-CHEVALIER

Œuvres nouvellement ajoutées

Principale