Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Type d'œuvre
Œuvre unique
Technique
Peinture
Medium
Peinture, Peinture acrylique
Dimensions
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
Poids
4000 g
Encadrement
Non
Œuvre signée par l'artiste
i
À la demande
Certificat d'authenticité
i
À la demande
Description
« La véritable église (mosquée) est celle qui est construite au fond de l’âme. » Proverbe arabe. Voyage. Le prosélytisme chrétien a eu toute sorte d’objet mais le plus courant est le crucifix. Différent crucifix sont représentés sur cette peinture intitulée "Amulettes grecques", ils proviennent du dépôt d’un ami brocanteur. Il s’agissait d’un stock de plusieurs caisses de bondieuseries appartenant à un lot d’objets divers acheté à la salle des ventes de Drouot. Je suppute que pour un antiquaire aguerrit, ce lot cachait un objet commercialement beaucoup plus intéressant. J’aidais cet homme d’affaire à mettre de l’ordre dans sa réserve et nous avons jeté à la décharge tout ce qui ne l’intéressait plus. Quand j’ai vu cette accumulation d’objets sacrés, elle m’a paru être une œuvre en soi, genre "accumulation nouveaux réalistes" et je n’ai pu résister à en prendre une poignée. La statuette peinte en bas à gauche représente Minerve la déesse des techniques, des combats justes et de la sagesse. Sur son bouclier est représentée la chouette symbole antique lié à la déesse grecque Athéna, symbole ailé de la ville d’Athènes, qui frappait monnaie à son effigie. Dans le monde romain cette symbolique évolue, les termes striga (sorcière) et strix (chouette/stryge) sont utilisés en parallèle. La lance de la déesse, porte une étiquette sur laquelle est indiqué : - recto - BRONZE OXIDIZE HAND-MADE IN GRECE BY CH. SKLAVENITIS - verso - MINERVA The goddes of wisdom and letters of the arts and science. Ce petit souvenir de voyage métallique est toujours à la même place, sur un des haut-parleurs du poste de radio et sert d’antenne pour attraper quelques longueurs d’ondes antiques lointaines. La statuette en haut à droite, représente une gazelle indienne en fer forgé. Le fond de "Amulettes grecques"est peint en faux chêne verni brillant. Certaines personnes ont un problème avec cette peinture certainement à cause du "Mind-body problem" (1), mais "L’esprit est-il libre ?" (2). Cette peinture "Amulettes grecques" c’est aussi une façon de protéger, elle représente des objets qu'on porte sur soi et auquel on accorde des vertus de protection et (ou) qui porte chance. Les romains collectionnaient les statuettes de Priape, le Dieu de la chance et de la fertilité, "Va de retro Satanas" criait l’exorciseur (accusateur) chrétien en brandissant le crusifix sur la tête du possédé pour en faire sortir l’adversaire démoniaque et le confondre. Qu’il soit religieux ou païen l’objet protége du mauvais œil, vigilance donc, l’amulette repousse le mauvais sort tandis que le talisman attire l’influence bénéfique, un pouvoir sur le corps, l’âme et l’esprit. Protection de la peinture en soi (corps), de l’auteur (âme et sentiment) et l’autre, le lecteur/regardeur (esprit et pensée). Au cours du huitième Concile (3) de l’Eglise à Constantinople en 869 (Constantinople IV), il a été décrété la suppression de 11 e. Canon, l’âme comportant désormais une partie spirituelle. C’est de cette époque que date la confusion entre âme et esprit. Auparavant, on associait l’esprit à la pensée et l’âme au sentiment. La "trichotomie" (corps, âme et esprit) a été remplacée par la dichotomie (corps et âme). On est donc passé d’une vision de l’homme dans laquelle l’âme équilibre le conflit entre le corps et l’esprit à une vision dans laquelle le corps s’harmonise avec l’âme ou l’esprit. « La séparation entre l’esprit et le corps est sans doute un des concepts les plus difficiles à détruire, car fondé sur une apparente évidence. C’est lui qui distingue encore les écoles philosophiques, les sciences humaines des sciences physiques, et par exemple les psychiatries pavlovienne et freudienne, c’est-à-dire les méthodes cherchant à s’appuyer sur des mesures objectives de faits observés de celles basées sur une approche entièrement subjective et introspective des comportements humains. C’est la barrière qui persiste entre la pathologie cortico-viscérale et la pathologie psychosomatique. » Henri Laborit (1914/1995) dans "Inhibition de l’action" (4), médecin neurobioogiste, il introduisit l’utilisation des neuroleptiques (chlorpromazine) en 1951 et le GHB (gamma-hydroxybutyrate) en 1961. Dans cette affaire l’art y a perdu son esprit, donc son âme ! L’artiste soufrait-il de "pathologie cortico-viscérale" ou de "pathologie psychosomatique" ? Le révolutionnaire nihiliste russe Dimitri Pisarev (1840-1868) considèrait l'art comme une forme inférieure de la connaissance scientifique, il prônait des actions directes et violentes pour renverser le régime afin de reconstruire, de façon scientifique, un monde qui assurera le bonheur des masses populaires. Influencé par ce révolutionnaire Pavlov (1849-1936) quitte une carrière religieuse pour s’engager dans des études scientifiques spécialisée en physiologie. Il étudie la digestion chez le chien avec un dispositif qui permet de mesurer à chaque instant la sécrétion salivaire. On a donné à ce phénomène le nom de réflexe conditionné, par opposition aux réflexes innés que chaque individu a dès la naissance. Cela a mis à jour la mobilité de la relation entre le cerveau et un organe digestif. Au départ c’est la vision de la gamelle qui produit la salivation. Cela aurait pu autant être l’odeur de la nourriture. Puis, moyennant un conditionnement, l’audition devient à elle seule stimulus de la sécrétion salivaire. C’est l’illustration simplifiée du fonctionnement psychosomatique. L’organe, la glande salivaire, obéit aveuglément au cerveau comme le conditionnement lui a appris à le faire. L’organe ne réagit pas en fonction de l’environnement, il suit ce que le cerveau construit. Et le réflexe conditionné montre que le cerveau peut construire un réflexe sur un stimuli erroné. C’est tout l’intérêt de l’apprentissage de sa relation au corps. Beaucoup de notre relation au corps se construit sur une pyramide de conditionnements, des premiers jours à l’heure présente. C’est là que sont opérantes toutes les techniques de soin qui abordent le malade sur le plan psychologique. La relation au corps s’apprend. Être en bonne santé s’apprend, comme être malade. C’est ce que la médecine d’Hippocrate ajoutait à la médecine de Galien. IL ne suffit pas de s’intéresser aux mécanismes qui ont causé le mal, il faut aussi s’intéresser à la façon dont ce mal transforme la personne, le conditionne. Le soin aussi passera par un conditionnement. Pavlov a-t-il découvert le chaînon manquant de l’articulation psycho-somatique ? Le lecteur/regardeur (homme d’esprit et penseur) que nous appellerons amateur critique (spécialiste de l’expression artistique) aurait-il l’esprit et le corps séparés, serait-il sujet à cette dichotomie écartelé entre des méthodes cherchant à s’appuyer sur des mesures objectives de faits observés et d’autres qui optent pour des méthodes basées sur une approche entièrement subjective et introspective des comportements artistiques humains. Distinguerait-il encore les écoles philosophiques, les sciences humaines des sciences physiques, et par exemple les réalisations conditionnées des réalisations relevant de l’expression de soi (du moi), de l’âme ? Ou les deux mon général ! Pour Sigmund Freud (1856/1939), l’origine du principe de réalité se lit dans la déception. Dans "le principe de plaisir", (L’Avenir d’une illusion), il nous apprend que l’hallucination serait tout d’abord aussi satisfaisante que la satisfaction en acte. Elle est réinvestissement des traces mnésiques d’une expérience de satisfaction : cette satisfaction est revécue. Par la suite, le réinvestissement se montre moins satisfaisant, et la pulsion nécessitera un autre moyen de réalisation. Selon un autre modèle, complémentaire, le "principe de réalité" se voit construit alors que le sujet a besoin d’emmagasiner l’énergie pulsionnelle. La modification du principe de plaisir en principe de réalité lie la pulsion, la fait passer d’énergie libre à énergie liée. Ce besoin d’entreposer la "libido" (5) proviendrait de la mise en œuvres de l’attention, de la conscience, de la mémoire, qui supposerait une dépense pulsionnelle élevée, et représentent donc la première forme de sublimation. On peut faire à ce sujet la remarque suivante : les troubles de l’attention sont présents dans la totalité des psychopathologies (6). A l’extrême, dans la compulsion de répétition observée chez les névrosés de guerre (7), l’événement traumatique, générateur de très fortes tensions, fait sans cesse retour dans le rêve. Dans "le jeu de la bobine" au contraire, l’enfant remet en scène une situation déstabilisante de manière à en acquérir la maîtrise, de sorte qu’au final le jeu est pour lui un moyen de diminuer le déplaisir associé à cette situation (8). En conclusion de "Au-delà du principe de plaisir", Freud parvient à la conclusion paradoxale que principe de plaisir et pulsion de mort ne s’opposent pas, ne sont pas contraires: dans la mesure en effet où le plus bas niveau de tensions (niveau que le principe de plaisir veut atteindre) correspond en définitive à l’état de repos du non-vivant, le principe de plaisir est au service de la "pulsion de mort". Dans "Malaise dans la culture" (1929) (9), Freud parvient à la conclusion que c’est ce "combat éternel" entre l’Éros et la "pulsion de mort" qui a déterminé de manière fondamentale le développement de la culture humaine et a joué un rôle primordial dans la formation du surmoi. En son temps, l’exposé de cette pulsion provoquera moult débats et encore aujourd’hui, beaucoup n’admette pas que le "Surmoi" fasse de l’ "homo sapiens sapiens" le précurseur d’un "homo sociabilis"… (10). mais il est encore loin d’une réelle reconnaissance d’autrui et encore moins de soi. A ce propos, lire absolument : "Ecce Homo : Comment on devient ce que l’on est ? " de Friedrich Wilhelm Nietzsche (1844/1900) (11). Pourtant, il convient surtout d’aller vers le développement du "Soi" plutôt que vers la suppression du "Surmoi" (12). Beaucoup de débutant artiste cherche à débrider leur "Surmoi", là, où il conviendrait de ne pas confondre l’individuation avec l’individualisme, mais dans ces domaines de "projection", à chacun son film (13). Pour tenir le coup et être en l’absence de "trichotomie", les artistes s’automédicaliserait-ils ou s’autoconditionnent-ils, ou doivent-ils se faire confiance ? « L’équité est une justice en dehors de ce que la loi ordonne. » Aristote (14). Bibliographie : 14-A-1- Joseph Almoq, What Am I? Descartes and the Mind-body problem, éd. Oxford niversity Press Inc., 2004. 14-A-2- Henry David Thoreau, Guillaume Villeneuve, La désobéissance civile, éd. Mille et une nuits, 1997. 14-A-3- Juan-Maria Laboa, traduction Paul Kessler, Atlas historique de l’Eglise à travers les Conciles, éd. Desclée de Brouwer, coll. Beaux Livres, 2008. 14-A-4- Henri Laborit, Inhibition de l’action, éd. Masson Paris & Presses Universitaires de Montréal, 1980. 14-A-5- Paul Sollier, Les phénomène d’autoscopie: l’hallucination de soi-même, éd. L’Harmattan, coll. Psychanalyse et civilisations, 2006. 14-A-6- Henry Thomas, Les refus de la réalité: Notre identité en souffrance, éd. Imago, 2005. 14-A-7- Louis Crocq, Les tramatismes psychiques de guerre - les névrosés de guerre, éd. Odile Jacob, 1999. 14-A-8- Donald Woods Winnicott, traduction de Claude Monod et J.-B. Pontalis, Jeu et réalité, éd. Gallimard, coll. Folio, 2002. 14-A-9- Sigmund Freud, Malaise dans la culture, éd. PUF, coll. Quadrige Grands textes, 2004. 14-A-10- Loïc Malnati, Yves Coppens, Jacques Malaterre, Frédéric Fougea, Pierre Pelot, Homo sapiens : il va changer la face du monde, éd. Bamboo, coll. Angle de vue, 2005. 14-A-11- Friedrich Wilhelm Nietzsche, Ecce Homo: Comment on devient ce que l’on est ?, éd. Mille et une nuits, 1997. 14-A-12- Saverio Tomasella, le Surmoi, il faut, je dois..., éd. Eyrolles, coll. Les mots de la psychanalyse, 2009. 14-A-13- Virginie Megglé, La projection : A chacun son film..., éd. Eyrolles, coll. Les mots de la psychanalyse, 2009. 14-A-14- Aristote, Richard Bodéüs, De l’âme, éd. Flammarion, coll. Garnier Philosophique, 1999.

Le travail artistique de POUCHOUS

Œuvres nouvellement ajoutées

Principale

pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-complique-2004
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué - 2004
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
daniel-hourde-en-lan-2000
Daniel Hourdé en l'an 2000
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
test-2008
Test - 2008
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
pluie-reptilienne-2008
Pluie réptilienne - 2008
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-temps-des-gare-les-quais-de-la-gare-de-lyon-1978
Le temps des gare - Les quais de la gare de Lyon - 1978
L. 1000 x H. 250 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-chuck-close-john-71
D'après Chuck Close, John - 71
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
portrait-de-bertrand-russel
Portrait de Bertrand Russel
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
homme-erectus
Homme Erectus
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-rondanini-medusa
D'après Rondanini Medusa
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-peter-nicolaiarbo-autoportrait
D'après Peter NicolaïArbo, Autoportrait
L. 24 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-cranach-l8217ancien-autoportrait
D'après Cranach l’Ancien, Autoportrait
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-christus-petrus-chartreux
D'après Christus Petrus, Chartreux
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-epicure
D'après Epicure
L. 24 x H. 3 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-francois-rude-la-marseillaise
D'après François Rude, La Marseillaise
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-hans-baldung-lowenstein
D'après Hans Baldung, Lowenstein
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-leonard-de-vinci-la-dame-a-l8217hermine
D'après Léonard de Vinci, La Dame à l’Hermine
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-maurice-quentin-de-la-tour-autoportrait-au-jabot-de-dentelle
D'après Maurice Quentin de La Tour, Autoportrait au jabot de dentelle
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-le-scribe-accroupi
D'aprés Le Scribe Accroupi
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
chocking-chair-pachuca-2012
"Chocking Chair - Pachuca" - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
agalma-2013
"Agalma" - 2013
L. 160 x H. 195 x P. . cm
FAIRE UNE OFFRE
morille-mediterraneenne-2013
Morille méditerranéenne - 2013
L. 13 x H. 20 x P. 0,6 cm
FAIRE UNE OFFRE
aye-aye-2010
Aye-aye- 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
galago-2010
Galago - 2010
L. 16 x H. 22 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ranatemporaria-2010
Ranatemporaria - 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
tarsier-2010
Tarsier - 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
dualisme-sur-divan-contre-monisme-et-conatus-2012
Dualisme sur divan contre monisme et conatus - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
bodie-prisunic-2012
Bodie Prisunic - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
lion-2010
Lion - 2010
L. 27 x H. 41 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
northern-spotted-owl-2010
Northern Spotted Owl - 2010
L. 27 x H. 41 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
uhu-muc-2010
Uhu-muc - 2010
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-0
Oiseau 0
L. 22 x H. 16 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-9
Oiseau 9
L. 22 x H. 16 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
a-10-km
A 10 km
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
amulettes-grecques
Amulettes grecques
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ange
Ange
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
avertisseur
Avertisseur
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
bibendum
Bibendum
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
bruit-dauto
Bruit d'auto
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ciment-verre
Ciment verre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
clap-coeur
Clap coeur
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
compas-de-chinois
Compas de chinois
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
cornac
Cornac
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
cuba-si-cuba-no
Cuba si, Cuba no
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
danseuse
Danseuse
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
decametre
Décamètre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
encens-du-ladakh
Encens du ladakh
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
herminette-papoue
Herminette papoue
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
hight-tech-salad
Hight tech salad
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lajaunie
Lajaunie
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lettre-du-chameau
lettre du chameau
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lys-de-lievre
Lys de lièvre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
micro-brasil
Micro Brasil
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-mecanique
Oiseau mécanique
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
parfum-de-deuil
Parfum de deuil
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
patate
Patate
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
sauna-mask
Sauna mask
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
sikh
Sikh
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
sonate-de-la-sardine
Sonate de la sardine
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
souvenirs-de-grece
Souvenirs de Grèce
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
tenorio
Tenorio
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
vanite
Vanité
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
vite-elle-a-jax
Vite elle a Jax
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
bob
Bob
L. 73 x H. 92 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
jet
jet
L. 73 x H. 92 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
etoile
Etoile
L. 89 x H. 116 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
douche
Douche
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
un-savon
Un savon
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
lananas-en-1970
L'Ananas en 1970
L. 130 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
les-conges-payes-de-euryale-meduse-et-stheno
Les congés payés de Euryale, Méduse et Sthéno
L. 195 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
middle-class
Middle class
L. 195 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
miss-nude-new-age-2006
Miss Nude new age 2006
L. 162 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
10-ans
10 ans
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
love-bug
Love bug
L. 97 x H. 146 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
quand-il-est-ne-je-commencais-seulement-a-en-profiter
Quand il est né je commençais seulement à en profiter
L. 97 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-xx-e-siecle-est-mort
Le XX e. siècle est mort
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
viteness
Viteness
L. 97 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
magie-image
Magie - Image
L. 162 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
eros-et-thanatos
Eros et thanatos
L. 300 x H. 81 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
picasso-49
Picasso 49
L. 114 x H. 146 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
assez-demande-qui-bien-sert
Assez demande qui bien sert
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
la-belle-et-la-bete
La Belle et la Bête
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-gardien-des-droits
Le gardien des droits
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
cephalonie-ile-ionienne
Céphalonie - Île Ionienne
L. 146 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
port-ile-grecque-koroni-en-messenie
Port île grecque - Koroni en Méssénie
L. 146 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
port-de-naoussa-a-paros
Port de Naoussa à Paros
L. 146 x H. 114 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
specimen
Specimen
L. 130 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
bain-deau-en-1987-2004
Bain d'eau en 1987, 2004
L. 130 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
catherine-1987-2005
Catherine 1987, 2005
L. 97 x H. 195 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
champagne-pour-eugene-2000-2009
"Champagne pour Eugène", 2000-2009
L. 185 x H. 155 x P. 5 cm
FAIRE UNE OFFRE
algues-vitrail-n-1-1982
"Algues Vitrail n° 1", 1982
L. 101 x H. 101 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
algues-vitrail-n-2-1982
"Algues vitrail n° 2", 1982
L. 126 x H. 101 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oursin-crabe-1984
"Oursin Crabe", 1984
L. 300 x H. 100 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
elephant-de-mer-1984
"Eléphant de mer", 1984
L. 180 x H. 160 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
jeune-chimpanze-1982
"Jeune chimpanzé", 1982
L. 240 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
panthere-1982
"Panthère", 1982
L. 195 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
jung-divka
Jung divka
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
hero-et-leandre-2014
"Héro et Léandre", 2014
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
noel-2025
Noël 2025
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE

Principale

pierre-minot-1966
Pierre Minot - 1966
L. 52 x H. 107 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
bebe-bd-1978
Bébé BD - 1978
L. 91 x H. 61 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
metis-1983
Métis - 1983
L. 75 x H. 108 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
sorciere-2003
Sorcière - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
nue-vache-2003
Nue - Vache - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
nue-hamac-2003
Nue - Hamac - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
lor-des-sioux
L'Or des Sioux
L. 74 x H. 106 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-masculin-du-souffle-papoue-totok-polychrome-1996
L’ancêtre masculin du souffle Papoue, Totok polychrome, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 80 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-feminin-du-souffle-papoue-totoks-polychromes-1996
L’ancêtre féminin du souffle Papoue, Totoks polychromes, 1996
L. 120 x H. 160 x P. 120 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-masculin-du-souffle-papoue-totoks-polychromes-1996
L’ancêtre masculin du souffle Papoue, Totoks polychromes, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 80 cm
FAIRE UNE OFFRE
lappel-du-requin-totok-polychrome-1996
L'appel du requin, Totok polychrome, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 120 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-oiseau-pierre-polychrome-1995
L’ancêtre oiseau pierre, polychrome, 1995
L. 50 x H. 220 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
deuil-darbre-totok-polychrome-1995
Deuil d’arbre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 220 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
petit-deuil-darbre-totok-polychrome-1995
Petit deuil d’arbre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 120 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
petit-deuil-de-pierre-totok-polychrome-1995
Petit deuil de pierre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 120 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
etude-naturisme-1979
"Etude Naturisme", 1979
L. 89 x H. 130 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
4-nues-yacth-2003
"4 Nues Yacth", 2003
L. 65 x H. 50 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
2-nues-a-la-plage-2003
"2 Nues à la plage", 2003
L. 65 x H. 50 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
4-nues-plage-2003
"4 Nues Plage", 2003,
L. 50 x H. 65 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
2-nues-jeunes-filles-2003
"2 Nues - Jeunes filles", 2003
L. 50 x H. 65 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE