Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Michel PICOUET
/ France
Michel PICOUET

MICHEL PICOUET Né le 27 Mars 1949 Etudes de Psychologie et de Civilisation et Littérature anglaise à La Sorbonne. Professeur de Français à Londres 1978-1980 Elève de Manuel Gil de l'Académie Royale de Peinture de Madrid 1973-1976 Initiation suprématiste avec Harald Fink EXPOSITIONS PERSONNELLES 1982 - Galerie Claude Maxime - Fort de France - Martinique 1984 - « 3 Mégots » - Montparnasse - Paris 1987 - Installation des Totems Couleurs Moulin de la Galette - Montmartre Décembre 1987 - Habillage des arbres de Montparnasse devant la Closerie des Lilas - Paris Mai 1988 - Mise en couleurs de la rue Guénégaud - Paris Juin 1989 - Totems Picturarbres, Vidéo-paysages - Espace Voltaire - Paris Octobre 1991 - Exposition Totems Picturarbres - Musée des Automates - Paris Novembre 1991 - Salon de l'Isle-Adam Décembre 1991 - Peinture 1nversionniste - Galerie Benezit - Paris Mai 1992 - Peinture Inversionniste - Galerie Drouot - Paris Juillet-Août 1992 Pastels, aquarelles, huiles Inversionnistes Grand Hôtel - Enghien Septembre 1993 - Sculptures - Picturarbres - Bremen - Allemagne Octobre 1994 - Sculpture bronze Anja - Salon d'Angers Mars 1995 - Vente aux enchères oeuvres Inversionnistes - Pontoise Décembre 1996 - Sculpture - Galerie Nelly L'Eplantenier La Chaux-de-Fonds - Suisse Décembre 1996 - "Peinture inversionniste" - Galerie Artes La Chaux-de-Fonds - Suisse 1997 - "New Gallery Mumbles" - Swansea, Pays de Galles 2000 - Peintures inversionnistes Art Space gallery - Paris EXPOSITIONS COLLECTIVES 1978 - Salon d'Automne - Paris 1979 - Salon des Indépendants - Paris 1985 - "Albion Studio" Abstraction Lyrique et Performance, Premiers travaux d'Empreintes - Londres 1987 - Vente aux enchères - Hôtel Prince de Galles - Paris 1987 - 3ème festival international de performances - Paris Janvier 1988 - Vente aux enchères publiques - Hôtel Drouot Public auction - Maîtres Couturier et Hoebanx - Paris Février 1988 - Installation temporaire des Totems Couleurs et Picturarbres - Fondation Cartier - Paris Juin 1988 - Hommage à Iris Clert - Grand Palais - Paris Septembre 1988 - 48 à table - Galerie Lara Vinci - Paris 1989 - Salon de Mai - Grand Palais - Paris Juillet 1990 - Totems - Picturarbres - Galerie Donner Duval - Paris Octobre 1990 - Totems - Picturarbres - UNESCO - Arts et Mythes - Paris Mai 2003 - Fête des artistes Montparnasse - Paris"PICTURARBRES PERSONNAGES"Avec les picturarbres, nous abordons l'écriture immédiate de l'arbre qui permet la matérialisation spontanée de l'empreinte de l'écorce sur le plan. En développant l'écriture directe, michel picouet plonge dans le phénomène et réaffirme par ses deux couleurs complémentaires. Turquoise et rose. La fonction binaire du principe unique, passif-actif, ying-yang, femelle-male, esprit-matière, vide-plein, fond-forme, empreinte-support, etc.Paris, mars 1990 Harald Fink"INVERSIONNISME""La couleur à traversé le siècle depuis le feu d'artifice impressionniste, avec des problématiques diverses, souvent inverses, et en répondant à des comportements extrêmement différent et composites. Elle fut utilisée de manière empirique et sensuelle par Monet et ses amis, en tourbillons lyrique par Van Gogh, en saturation par à-plats, avec Gaugin, et puis par alternance, de manière volontariste et scientifique avec le pointillisme, le suprématisme, Mondrian, l'abstraction géométrique et la théorie d'Herbin, mais plus généralement en applications spontanées, libres et sauvages (fauvisme, expressionnisme, abstraction lyrique, monochromie).Dans tous ces cas, la ligne de partage sépare la perception rétinienne, l'effet optique, les rapports chromatique, d'une part, de la coloration pure, de la gestuelleeffusionniste et des nappes pigmentaires, d'autre part.Il est singulier que Michel PICOUET n'appartienne à aucune de ces deux familles . S'il reconnaît évidemment sa dette aux impressionnistes, il ne cherche pas à créer un mélange optique par tâches séparées sur le tableau, ni à faire appel aux complémentaires pour obtenir une perception synthétique. Il n'est pas non plus le peintre des couleurs assénées arbitrairement pour répondre à une émotion, à une viscéralité, à une mise en question du monde.Sa manière de procéder, l'inversionnisme, indique bien que les couleurs complémentaire qui sont utilisées dans des paysages, par exemple, sont des mises en place systématiques, des actes concertés. Mais le but n'est pas d'obtenir d'abord en effet esthétique, une harmonie chromatique, mais d' interroger l'énergie lumineuse contenue dans le blanc et absorbée par la couleur de chaque objet dans le paysage (arbre, maison, plan d'eau, etc...)C' est donc cette énergie, inverse de la couleur visible, qui est restituée sur le tableau, révélant ainsi l'en dedans des choses, la force vitale et spirituelle de la création.L'éventail des couleurs que PICOUET met en place, même s'il s'agit d'un agencement déduit, d'une désignation automatique, n'interdit pas que le jeu inverse des valeurs, par la régulation des forces cachées, par la mise au jour de ce qui a été occulté, une nouvelle harmonie prenne naissance, sans l'arbitraire des choix subjectifs. Un équilibre et une nécessité autre s'instaurent, la dynamique des forces absorbées et contraintes éclate et gouverne un monde qui est une addition de soustractions, une restitution de la plénitude spectrale du soleil, un primat de l'être caché sur le paraître et l'évidence superficielle. PICOUET donne son cheminement personnel qui, partant des grandes intuitions, des questionnements méthodiques ou des pénétrations théoriques des plus grands, passe par Manuel GIL auquel il rend hommage et qui a initié sa recherche.La fascination pour le blanc chez les modernes, qui est le pendant de l'investissement plastique, intellectuel et moral dans la couleur, trouve ici son exaltation inversionniste. Le rouge répond du vert, le violet du jaune ( comme s'ils en étaient responsables ) , non pour faire jouer les complémentaires mais pour occuper une place virtuelle, pour retrouver la totalité de la couleur par la force inverse qu'elle contient."Gérald GASSIOT-TALABOT

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Michel PICOUET

Œuvres nouvellement ajoutées

Principale