Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Patrick Chanéac
Villeurbanne / France
Patrick Chanéac

Né en 1961, à Lyon, Je suis un artiste peintre et sculpteur autodidacte. J’ai suivi des études de biologie avant d’intégrer l’école Normale et me destiner à l’Enseignement. J’expose en France et en Suisse depuis les années 90. Mon travail s’articule autour du pavage de la surface à l’aide de formes géométriques, aplats de couleurs ponctués d’empreintes, graphismes et symboles. J’utilise la peinture acrylique, la gouache et les laques glycérophtaliques et mes supports sont en bois car je réalise des tracés structurant mes réalisations en rainurant cette matière.

Je réalise des sculptures et des peintures qui sont en lien étroit, par les matériaux utilisés et les techniques de travail.

Je travaille souvent par série :

  • Série Dollerrance (Statuettes originales ashanti, biga mossi, Fanti) peintes.
  • Série disques Vinyles sur support bois
  • Série Atout cœur
  • Série 25 clefs pour comprendre l’Art contemporain

Publication : « Rareté » avec le poète Olivier Deschizeaux, Edition Jean-Pierre Huguet.

J’organise également depuis 20 ans un concours national de nouvelles littéraires et travaille en collaboration parfois avec des écrivains.

Expositions personnelles : Galerie Adler (Genève, Gstaad, Londres, Dubaï), Galerie pro Arte Kasper (Morges), Galerie Hinaekian (Genève), Galerie Lionnes de Kaolin, Galerie Marion Art Vision, Galerie Le Triangle (Lyon), Espace Ricard (Lyon)

Prix de sculpture Hivernal de Lyon, Prix international de Lessedra World Art Print (Bulgarie).

J’expose également régulièrement dans différents salons :

Europ’Art (Genève), Sol’Art, GemlucArt (Monaco), Salon d’Automne (Paris)…

Démarche artistique

L’œuvre de Patrick Chanéac est le regard harmonieusement coloré d’un poète empreint de pédagogie sur le monde.

 

            Ses sculptures, comme ses tableaux, demandent au spectateur une participation active pour trouver une des multiples entrées possibles, pour s’approprier son univers, pour atteindre le point d’équilibre.

 

            Le regard porté sur son monde où la profusion des couleurs épouse toujours harmonieusement une multitude de formes et de dessins invraisemblables ne peut rester passif, figé.

 

            Il propose des sentiers différents ou masqués qui s’offrent à vous comme des invites de plaisirs.

 

            Point d’entrée unique ni de regard uniforme. Les œuvres mobiles ou amovibles sont le reflet de chacun, un univers à personnaliser, un équilibre à trouver, une démarche à comprendre, l’obligation d’une interactivité dynamique.

 

            C’est en cela qu’on retrouve la part du pédagogue : il propose mais ne soumet pas ; il offre mais n’exige rien ; la solution unique n’existe pas ; la participation est essentielle ; il faut savoir se remettre en question.

 

            Que dire également des titres mystérieux donnés à ses sculptures, donnant à l’œuvre une touche littéraire et poétique supplémentaire. Ils font partie intégrante de l’objet comme un nom évoque un pays, un visage, une présence. Ils ont leur raison d’être et leur logique. Seul l’artiste connaît leur sens caché, leur histoire.

 

            Mais ces parcours ludiques, par le biais des interprétations personnelles, le reflet de minuscules miroirs qui constellent certaines de ses sculptures ou la présence de mystérieux oculus nous renvoient à nous même, à nos doutes sur l’art, la vie, le monde.

 

          Car derrière ces architectures savamment structurées, derrière l’ardente rigueur des formes harmonieuses, derrière l’abstraction audacieuse, les arabesques énergiques, les méandres insolites, se cachent un mystère, une réalité troublante qui effleure nos âmes comme une mauvaise conscience.

 

            D’où viennent ses bouffées colorées ? Ce souffle inspiré ? Cet entrain fructueux ? Ce lyrisme exacerbé ?

 

            Est-ce le reflet d’une intense plénitude ? Le miroir d’une paix luxueuse ?

           

Ou est ce :

            L’écho d’une personnalité tourmentée ? L’angoisse d’un avenir déstructuré ? La naissance d’un monde désenchanté ?

 

 

            Un des intérêts majeurs de l’œuvre de Patrick Chanéac est l’étonnante ambivalence qui existe entre la modernité de son œuvre, son approche totalement nouvelle, inédite, la sensation de jamais vu et l’ancrage reptilien né du désir de créer, la vision d’un monde totémique, primitif.

 

            Une autre grande émotion procurée par ses luxueuses créations est la sobriété absolue à laquelle il parvient en multipliant les contraintes géométriques, la maîtrise du moindre espace, le savant mélange des matières : bois, eucalyptus, pédoncules, verre, laiton, acrylique.

 

            C’est un épurement sophistiqué, une richissime ascèse, une spontanéité poétique maîtrisée.

 

            Les sculptures de Patrick Chanéac sont comme un ami, un grand roman, une sonate. On découvre à chaque fois de nouveaux aspects, des angles de vues inaperçues, des qualités intemporelles.

 

            Elles ne laissent jamais indifférents.

 

Et si les artistes ne sont pas là pour apporter des réponses mais pour poser des questions alors, son parcours est pleinement réussi. 

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Patrick Chanéac

Œuvres nouvellement ajoutées

Acrylique sur bois