Biographie de l'Artiste

Gildas vu par Magali Méjean :

Dans le monde moderne, l'homme commun doit faire face à une rapidité d'évolution qui parfois le dépasse. Le règne de la science s'affirme chaque jour et participe à la grandeur de l'humanité.

Gildas connaît l'idéologie scientifique, il a longuement étudié les détails des nouvelles technologies dans ses applications. Je l'imagine sur sa table d'écolier, élaborant des graphiques complexes, un stylo correcteur, le fameux " typex ", à proximité, pour toujours parfaire son travail. Fabuleuse invention que cette pâte blanchâtre qui envahissait les copies de l'étudiant. Gildas avait trouvé son matériau de prédilection, pour corriger le monde, ou peut-être son monde intérieur.

L'épaisseur des traits de typex s'oppose à l'aspect lisse des médiums utilisés, feutre gouache et autre recette de l'auteur, qu'il a promis de garder secrète. La consistance des matériaux, ainsi que la composition des tableaux de Gildas, lignes et formes concentriques donnent l'impression de sous-ensembles, de mondes imbriqués dans d'autres mondes.
Cette hiérarchisation de zones est comparable à la constitution de la matière, du vivant et de l'inanimé.
Gildas nous donne à voir ces microcosmes, la matière découpée au microscope dans " Organic ", avec des lignes concentriques rappelant les trajectoires énergétiques des particules.
Le végétal dans " Tanin " où l'énergie est portée à son apogée, résumé de la photosynthèse.
" Papy-Ion " et " Confession " seraient la représentation d'une cellule, carré symbolisant une connaissance acquise, certaine et certifiée par la science. Toutefois cette conception poétique peut encore paraître trop cartésienne pour certains qui verront dans les tableaux de Gildas une lecture plus ésotérique, issue des peuples anciens, hindous, celtes, ou arabes.