Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Oriane Cavin
Pin-la-Garenne / France
Oriane Cavin

out a commencer lors d’une merveilleuse année, où j’ai eu la chance de suivre, pendant un an, une formation préparatoire en Arts Plastiques à la CAAP de Fontenay-sous-Bois, (http://caappicasso.free.fr/) prépa gratuite et humaniste jusqu’au cœur des gens qui l’animent. J’ai ensuite poursuivi mes expérimentations artistiques à l’école des Beaux-Art de Nantes Saint-Nazaire qui m’ouvrit la voie vers un approfondissement de ma pratique. J’y découvre la reliure et m’y initie lors d’un stage dans l’atelier Jeanne Frère. L’année suivante, l’école m’offrit l’opportunité d’un voyage Erasmus. J’ai donc intégré pour une durée de six mois the Duncan of Jordanstone College of Art and Design, en Ecosse, où mes recherches ont pris un nouveau tournant. Après l’obtention du DNA (Diplôme National d’Art), j’intègre la formation de reliure du Lycée Professionnel Paul Cornu, ma passion pour ce savoir-faire m’étant resté au coeur depuis mon initiation. En juin 2020, j’obtiens le CAP art de la reliure, concluant ainsi ma vie d’étudiante et en janvier 2021, l’atelier d’Or et de Chimères reçoit son numéro de siret. Depuis art de peindre et art du livre occupent mon activité à l'atelier.

Démarche artistique

Il y a, dans les croyances du monde, quelque chose que j’envie. L’atmosphère particulière des lieux de culte ou la façon dont les croyants perçoivent des signes surnaturels dans chaque mouvement de vie. Malgré mon athéisme, j’aime imaginer que l’univers recèle une sorte de puissance cachée.

C’est probablement la raison pour laquelle, depuis le début de ma pratique, les objets sacrés et les codes visuels de diverses religions sont une source continuelle d’inspiration : des confessions monothéistes ou polythéistes à la mythologie, en passant par les croyances animistes auxquelles je porte un intérêt particulier. Ces dernières sont en effet un pont symbolique qui s’accorde avec mes questionnements autour d’une terre en tourment et d’une humanité qui, comme elle, se débat pour survivre.

Cette curiosité pour les croyances m’a montré une manière toute particulière de transmettre des émotions à travers les jeux de lumière, les litanies, les rituels, les ex-voto, les reliques ou les amulettes. Grâce à l’art, je peux élaborer des objets dans lesquels je m’autorise à croire durant un instant et où il m’est possible de choisir la nature des mythes que je souhaite raconter à travers mes travaux.

Ainsi, en détournant les outils visuels de ces croyances au service d’un art spirituel et humain, libre de tout groupement religieux, je crée des objets occultes singuliers, instruments cathartiques illustrant les peurs sociales qui étouffent notre société actuelle.

L’origine du mot religion vient du terme « religare » qui devint par la suite « relier ». C’est pourquoi, en utilisant ses codes, je tente de produire des pièces où les spectateurs ont la possibilité de se retrouver acteurs et composant de l’art. Comme dans l’Art Premier, chaque travail se veut porteur d’un sens et d’un pouvoir spirituels, capables d’agir sur l’esprit de ceux qui souhaitent imaginer qu’ils en possèdent la faculté.

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Oriane Cavin

Œuvres nouvellement ajoutées

Humanité