Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Michel AMIACHE
Challans / France
Michel AMIACHE

L'art de révéler le peintre en soi

L'art pictural de Michel Amiache est plus personnel, plus intime, qu'une simple recherche plastique ou une pure esthétique formelle. La peinture est aux yeux de cet artiste parisien le meilleur moyen de saisir la beauté intrinsèque du monde et de la partager avec nous. En fixant sur la toile les découvertes qui parlent à son cœur. Devenu artiste peintre professionnel, Michel Amiache n'en reste pas moins un amateurdans l'âme au sens le plus noble du terme. Il ne peint que ce qu'il aime. Sa peinture trouve là une bonne part de son charme.

 

Sa quête: trouver où se révèle le peintre en soi

Il bouge, se fixe là où le décor et les hommes le scotchent puis repart vers un ailleurs dont il éprouvera à nouveau le désir de nous communiquer la beauté. Et il nous expose sur chaque tableau une autre bonne raison d'y rester. Quitte à devoir la chercher parmi d'autres réalités que son pinceau préfère oublier. D'où son amour du Kenya et de ses paysages immenses faits sur mesure pour Cézanne, ses hommes fins et élancés comme des Giacometti et ses animaux majestueux semblant attendre infiniment Delacroix. Ils resteront gravés en lui de 2013 à jamais. Michel Amiache s'attache à tout lieu qui éveille le peintre en lui. C'est ainsi que sont entrés en scène en Afrique l'huile et l'acrylique.

 

Son parcours: les rencontres que crée un pinceau

La vie artistique d'Amiache est un trajet tracé en pointillés, rythmé par les belles rencontres offertes par le hasard et par son talent. Ce sont des peintres qui lui ont appris qu'il était peintre. Et ceux sont eux qui lui ont enseigné l'art de mettre sa passion en pratique. Régine Bertin Bisson a ainsi trouvé un plaisir complice à partager son savoir et ses secrètes techniques avec ce disciple passionné pendant plus de 15 ans.  Et Jean-Claude Hiolle l'a incité à aller à la rencontre des expositions en lui montrant qu'il croyait plus en lui que lui-même. Sans doute ont-ils tous reconnu en lui cet ex-petit garçon qui dessinait jadis avec passion mais à qui la vie a volé les crayons. En les troquant, l'air de rien, contre une calculette de commercial, de gestionnaire et un paperboard de formateur, elle a volé des années, des décennies au peintre qui sommeillait en lui. Partie remise.

 

Ses expos :

Convaincu de la nécessité d'exposer son travail par le Président du Salon d’Automne de Sannois, Michel Amiache a ainsi accroché ses œuvres et posé pendant plusieurs années son tabouret dans les différents salons du Val d’Oise. De Pontoise à Osny en passant par Plessis Bouchard, Herblay, Cormeille-en-Parisis et bien d’autres…Sa première exposition personnelle, à Eaubonne à l’Hôtel de Mézières dit Château Goguel, remontait à 2005.Difficile de le traiter de carriériste ! C'est le plaisir même de peindre qui est ici premier. C'est le sens même des tableaux de Michel Amiache. Il nous murmure dans chacune de ses toiles : « Vous devriez avoir plaisir à voir ce que j'ai eu plaisir à peindre ».

 

Son esthétique : la curiosité

Curieux peintre curieux. De portraits en paysage, Amiache semble penser la peinture en photographe amoureux du pinceau plus que de l'objectif. Son éloignement de toute tentation abstraite pose tacitement la figuration comme une évidence. Et ce point compte pour beaucoup dans l'intérêt de sa démarche. Le peintre est ici on ne le répètera jamais assez, celui qui partage uniquement des images qu'il éprouve du plaisir à contempler. Il nous exprime cette joie de peindre en empêchant, grâce à sa technique picturale, de regarder ces moments figés comme les clichés qu'ils seraient s'ils étaient simplement photographiés.

 

Ses projets : trouver l'inspiration dans la liberté

En fait, Amiache n'a pas vraiment d'images à nous montrer.Il a des histoires à nous raconter. Et il ne va pas s'en priver. Aujourd'hui, il a enfin tout loisir de faire un travail de sa passion. Depuis qu'il a acquis très officiellement le statut d'artiste peintre, il rêve ici de traduire en couleurs la musique et là, de croquer tout cru le monde du spectacle. Mais s'il pense global, Michel Amiache agit aussi local ! Ancré désormais à Challans, le bateau ivre de sa peinture vogue dans les paysages fleurant le pastel, l’aquarelle, l’acrylique et l’huile de cette Vendée dont il fait, mine de rien, sa Normandie de Hockney à lui. Et donc un peu notre pays à nous : la peinture.

 

Démarche artistique

Bouger et fixer

Né en septembre 1957, Amiache a vu, dans ses plus jeunes années, le monde noyer ses antiques noirset gris sous le flot des couleurs pop des sixties. Il faisait ses gammes. Le petit Michel dessinait des maisons et des maisons. Il aimait construire des maquettes d'immeubles, de gares, de mairies et de pavillons.

Mais c'était, dirait-on, des façades sansfondations qui rêvaient secrètement de sortir du réel pour entrer dans une toile. Car l'art de Michel Amiache est un déplacement, un voyage. Avec des détours, des raccourcis, des retours et des haltes qui se prolongent sur toute terre où son chevalet décide soudain de prendre racine. Amiache n'est pourtant pas un artiste nomade. C'est tout au contraire un sédentaire qui aime partir pour mieux s'arrêter on the road.

L'artiste n'a pas d'évènements prévus pour l'instant.
L'artiste n'a pas encore renseigné son parcours.

Le travail artistique de Michel AMIACHE

Œuvres nouvellement ajoutées

Kenya

PORTRAIT

NATURES MORTES-STILL LIFE

CHEVAUX

Alpine Renaut A110 Berlinette

La Vendée