Biographie de l'Artiste

Pour l’obtention d’une image, Mylène Malberti se réfère moins à la réalité qu’à une image onirique. Elle utilise des brouillages visuels créés avant et pendant la prise de vue. Ses mises en scène concourent à une mise à distance de l’image, à une ambiguïté visuelle, à une réflexion sur la réalité comme «construction mentale ». La photographie est alors vecteur d’un questionnement en boucle sur l’image et le réel. Le résultat instaure alors un dialogue avec une histoire plus large que la sienne (dessin, peinture...) sans oublier d’interroger ses origines.