Biographie de l'Artiste

La plasticienne finlandaise Kaarina Kaikkonen (née en 1952) est connue pour ses créations in situ réalisées avec des matériaux de récupération, ainsi que pour la dimension collective de son travail.Parmi les matériaux utilisés dans ses œuvres, on trouve des vestes d’homme, des chaussures, des branches mortes, des sacs en papier etc. Elle a souvent recours à des objets abandonnés et usagés, ce qui relie ses créations à l’univers de l’intime. Cet aspect s’affirme quand elle utilise des objets qui ont appartenu à des membres de sa propre famille. A partir de 2003, suite au décès de sa mère, Kaarina Kaikkonen a employé des dizaines de petits objets qui lui appartenaient pour en faire des installations. Des chaussures à talons hauts, un moule à gâteau et une brosse à dent ont, entre autres choses, trouvé une nouvelle vie après avoir été transformés en objets poétiques.

Il en va de même avec les vestes d’homme dont elle s’est servie à plusieurs reprises depuis 1987, pour évoquer notamment son père, décédé alors qu’elle était encore très jeune. Ce sont des symboles de l’absence, de la disparition et de l’oubli. Il y a donc souvent une certaine tristesse et de la nostalgie dans l’art de Kaarina Kaikkonen.

Les vestes d’homme sont la matière première de l’installation Tie (Route), l'une de ses œuvres les plus connues et les plus médiatisées en Finlande. Kaarina Kaikkonen a rassemblé plus de 3000 vestes d'homme posées suivant une gamme chromatique, sur les marches de la cathédrale de Helsinki. Comme dans la plupart de ses oeuvres, Tie est étroitement liée au lieu d’exposition : l’environnement devient une partie essentielle de l’œuvre et de sa signification. Cette installation a été réalisée avec l’aide d’une équipe d’étudiants de l'Ecole supérieure des arts et du design de Helsinki, et elle a fait partie du programme « Capitale culturelle » organisé par la ville de Helsinki en 2000. L’œuvre a été accueillie avec grand intérêt par le public et les médias, et elle a été récompensée par le Prix d’art de Finlande en 2001.

L’œuvre de Kaarina Kaikkonen traite de questions éternelles, qui touchent au sens de l’existence, à l’humanité, à la nature, à la spiritualité et à la société, tout en restant extrêmement personnelle. A travers des objets anecdotiques, elle réalise des oeuvres porteuses d’un message universel. Bien que ses installations soient souvent colossales et impressionnantes, elles restent simples à aborder.