Biographie de l'Artiste

 HERVEY est né en 1953, vit et travaille au Touquet. Formation scientifique (kinésithérapie) et artistique (Beaux Arts et Musique).

Parcours artistique :
Sociétaire de la Fondation Taylor
Invité d'honneur au Salon de Castelnaudary
Invité d'honneur au Salon de la Grande Motte
Médaille d'or au Salon International de la Méditerranée
Invité d'honneur à l'Ambassade d'Albanie à Paris
Salon d'Automne à Paris (Sociétaire) .
Salon des Artistes Français à Paris.
Salon de Marly le Rois et Neuilly
Médaille d'Argent Mérite et Dévouement français.
Carrousel du Louvre Paris - SNBA (Associé)
Salon d'Automne Chaumont

Distinctions récentes :
- 2007 - PARIS : Médaille de Bronze du Salon des Artistes Français au Grand-Palais,
- 2007 - PARIS : Prix Spécial du jury de la Société Nationale des Beaux-Arts
- 2007 : Médaille d'Argent de l'Académie Internationale  Ecole de la Loire

Extraits de presse :
"Derrière la trame du lin, il y a des ré"serves de brumes, des parfums de myrrhe et d'encens, des rideaux de tulle, des trames transparentes de dentelles rompues...
Là, les corps sont engloutis de lumière, de rêves incessants, confus mais renouvelés, au centre d'un élixir coulant d'un autre temps, intemporel, situé entre Rubens et Botticelli, en vitrine flamande ou théâtre italien... et, bien au-delà, quelque part vers des espaces ludiques, inventés pour se répandre en des recoins obscurs de damiers ondulatoires, de nappes sombres de pollens qui font éclater les clartés.
La Lumière ambrée d'insolites climats attise des sensibilités mises à l'épreuve.
Les lueurs d'impossibles soleils se noient en un concert étrange : hypnotiques visions devant l'éclat du miroir - étourdissant.
Et puis la peinture se retourne vers soi - toujours...
Ainsi tout recommence.
Alors ces longs voyages n'auront jamais fin... "
Bernard Koura

"Les oeuvres d'Hervey nous introduisent subrepticement dans les coulisses d'un théâtre onirique. L'artiste nous invite dans un arrière monde feutré, un inextricable fouillis de velours et de soies précieuses aux senteurs opiacées. De ce voluptueux désordre émergent des femmes aux corps diaphanes. Si elles réapparaissent fréquemment dans les toiles du maître c'est pour mieux s'y métamorphoser en bouquets, en somptueuses harmonies de bleu violacé, d'indigo, de pourpre et de lilas. Cette oeuvre peinte est une fantasmagorie qui procède par allusions. Hervey n'offre à nos regards que les reflets évanescents de sa scénographie intérieure..."
Gaston Bogaert

"... S'il n'y resplendit directement aucun soleil, la luminosité est extrême et semble sous
tension, comme juste avant l'orage. Mannes, Provence, les compositions s'élaborent dans
le surréalisme de l'inspiration et celui de la couleur des toiles incrustées de lumière et de
l'irréalité d'une réceptivité à fleur de peau, à fleur de mémoire..."
L.-L. Avril