Marie FRENOT

L'homme moderne n'utilise qu'une infime partie de ces facultés. De par le rythme rapide la vie et le travail spécialisé, il a de grande difficulté à avoir une relation sensible avec l'ensemble de l'?uvre à laquelle il collabore. Il n'a souvent plus la possibilité d'être en contact avec la matière.
Le travail de l'argile, travail à main nue, réveille cet appétit primitif du toucher. La matière en mouvement nous révèle nos [...]

Lire la biographie

Oeuvres