Biographie de l'Artiste

La démarche artistique de Feriel b.  

La démarche de l'artiste algérienne Feriel b. se situe à mi-chemin entre la figuration, urgence dictée par sa volonté d’exprimer le réel et de marquer un engagement dans l’art, et l'abstraction qui serait sa tendance naturelle. Elle est en effet attirée par cette démesure dans les formes, les lignes brisées, l’improbabilité du sens qui caractérisent la sculpture à tendance abstraite. Une partie de son travail artistique est fondée sur la figuration féminine.

Une figuration critique, très marquée par l’expressionnisme, un langage artistique qui donne à voir la détresse féminine mais aussi sa soif de liberté.
S'engager dans la sculpture n’est pas si simple pour une artiste issue de la culture musulmane. La représentation de la figure humaine étant assimilée à de l'idolâtrie, la statuaire a totalement disparu du paysage artistique en terre d'islam depuis la destruction des dieux et déesses arabiques du panthéon qu’était la Qaâba.

Cette prohibition va donner naissance à un art symbolique très esthétique mais d'où l'audace et l'engagement créatifs ont été longtemps exclus ou très marginalisés. Les sculptures de Feriel b. 
expriment ce déni de la figuration et à fortiori de celui de la figure féminine, déni absolu. Dans ce sens le figuratif est une démarche qui relève de l’« innovation ».

En renouant avec une réalité, « une reconnaissance des formes », elle fait en quelque sorte le chemin inverse parcouru dès la fin du XIXe siècle par les artistes du monde occidental, puisqu’elle figure une image lisible et visible, notamment ces objets de l’insoutenable désir, pour ensuite seulement mener le regard vers l’intemporel.

Bousculer le regard, susciter une réflexion qui donne sens et vie à ses œuvres, tel est son objectif.