Baba Aissa FERIALE

Mme Baba-aissa Fériale, artiste—écrivainCette artiste prolifique a connu une enfance heureuse, bercée par la richesse culturelle véhiculée au sein de sa famille. Native de la capitale des Hammadites, Bejaia, elle reçoit en cadeau de naissance un entourage des plus captivants. Son grand-père était réputé pour ses dons de vocalise et de calligraphie. Sa grand-mère l’alimentait en contes et légendes du terroir. Sa mère et ses oncles étaient enseignants. Ils lui communiquèrent le goût du travail bien achevé et éveillèrent en elle le goût artistique ainsi que celui de la lecture et de l’écriture. Dans un tel milieu elle ne pouvait que s’épanouir. C’est ainsi que son don pour l’art pictural ne tarda pas à s’exprimer. Et de qu’elle manière!: Paris, 1961: après deux année de formation en Arts plastiques (1958/1960), c’est le coup de starter pour une longue et riche carrière. Elle décroche le 1er prix Spécial Adolescent de la meilleure affiche publicitaire. Commence alors un voyage initiatique qui façonnera l’artiste confirmée à qui nous devons cet art numérique que sont les Fractales .La curiosité en bandoulière, elle se perfectionne en Italie pendant les années 1980 à 1984. De 1990 à 1997, elle prend des cours privés afin de maîtriser les Arts numériques. Parallèlement à sa soif de formation et perfectionnement, Mme Baba-aissa n’oublie pas de créer, d’innover et d’exposer. Sa palette est des plus variées: création de tenues folkloriques, de motifs pour textiles, de logos, conception et design pour décoration intérieure, pour enseigne…D’Alger, à Paris en passant par Genève ,Tunis, et Dubaï , ses œuvres connaitront un franc succès. Elle y exposera des sculptures, des supports en fer galvanisé, des décorations en céramique et en grés, des tableaux de peinture et plus récemment ses œuvres en art numérique au théâtre de verdure d’Alger sous la houlette de la Fondation Déserts du monde. A son arc, une autre corde, celle de l’écriture. Dans le sillage des inondations de Bâb El Oued, elle donne vie à un livre formidable d’émotion,»Bâb El Oued le 10 Novembre 2001, Afin que nul n’oubli» éditer par l’Anep. «Les Fractales ou l’art au service de l’enseignement des mathématiques»C’est à une dame dotée d’un immense talent que l’Algérie doit son entrée dans l’art numériqueAu vu de votre riche parcours périodes traversées par la création artistique en AlgérieQuel est votre regard? (Sur le passe présent et avenir)L’Art doit être intemporel. Comment regarder le passé autrement qu’avec les yeux du présent dans la mesure où le monde est en perpétuelle évolution. Personnellement je ne fais jamais table rase du passé, bien au contraire, je l’intègre au présent, pour pouvoir le dépasser, en essayant toutefois de ne pas trop m’aligner sur l’occident, pour préserver ma culture. Etant toujours à la recherche de l’impalpable je ne me suis pas limitée à un seul sujet d’inspiration les paysages féeriques de mon enfance (Bejaia) ni à un seul style (l’impressionnisme) .Le refus de me ghettoiser, le besoin frénétique d’échapper à l’immobilisme avec l’art numérique n’en finissant pas d’entrer dans l’art contemporain je me suis ouverte à d’autres dimensions, bien que sachant qu’instaurer une tradition du nouveau n’est pas chose facile. C’est installer une avant-garde qui rendrait obsolète la précédente d’autant que le déficit critique est énorme. Devant ce manque de repères la tache des commissaires d’expo, jury, est difficile et pourtant cruciale. Mais bon!... il ne faut pas désespérerMme Baba aissa est une artiste à l’écoute de son temps Ne pensez vous pas que l’ordinateur au service de l’art pictural risque de brider l’imagination de l’artiste?Mais savez vous que l’art virtuel existe depuis que l’homme utilise sa pensée?c’est l’art primordial sans aucun support matériel.Donc en aucun cas l’ordinateur ne remplace le génie créatif de l’artiste il n’est qu’un outil malgré ses performances .Gutenberg a sans doute révolutionné la société mais il n’a probablement pas eu beaucoup d’effets sur la littérature Bien au contraire j’ai quitté le domaine des réalités et du conditionnement de la publicité pour celui du poétique du rêve et de l’imaginaire. Cet outil fabuleux n’a fait que m’apporter une aisance incomparable dans mes recherches, m’a permis de parfaire mes œuvres donc pour moi ce n’est pas un monde à part mais bien un mode de vie. L’attrait pour cet univers n’exclut pas certains goût de la découverte et du partage tout en reproduisant le réel .En fait on a toujours opposé le réel au virtuel, les deux grands ennemis de la révolution de l’Internet, pourtant il serait plus judicieux de les percevoir comme deux branches complémentaires d’un même système. Les nouvelles technologies ne représentent pas un risque d’altération de la création si l’on part du réel, là est toute la différence. De toutes les façons la machine est en marche et plus rien ne peut l’arrêter. La numérisation et la virtualisation sans cesse galopante et ce dans tous les domaine risquent bien d’arriver un jour à ce résultat, plus du tout de monnaie réelles remplacées définitivement par une monnaie complètement virtualisées (à voir les cyberespaces)C’est quoi les Fractales?Aux Mathématiciens d’être indulgents pour l’aspect élémentaire et les approximations de mes explications.Fractales est un mot inventé par le mathématicien Benoît de Mandelbrot en 1974 sur la racine latine «Fractus» qui signifie brisée. Fractale appartient au vocabulaire de la géométrie des phénomènes naturels. On nomme donc fractale une courbe ou surface de forme irrégulière ou morcelée qui se crée en suivant des règles mathématiques bien précises. Sa spécifité est généralement définie par la notion de symétrie d’échelle «similarité»Aussi loin qu’on zoom, les détails on la même forme que la figure initiale. En utilisant des nombres complexes et en associant la théorie des chaos on entre dans un monde fabuleux de formes étranges mais d’une beauté parfois étonnantes. Pour créer une œuvre il faut souvent des dizaines et des dizaines de variations qu’on appelle« itérations» pour trouver le cadrage, la forme, le fond, la couleur ou la tonalite juste dignes d’une sélection. C’est ce processus technique qui témoigne de l’individualité de l’artiste numérique qui les produit Donc toutes mes réalisations sont nées à partir des logiciels graphiques que j’ai détourné de leur fonction de production pour en faire un outil à vocation artistique en amont de l’écran, afin d’impulser une nouvelle dynamique pour sortir des sentiers battus..De ce fait je souhaite à l’image des fractales obtenues par les Allemands H .O Peitgen et P.H Richter publiées en 1986 en faire de même en Algérie afin de les mettre à la disposition de chaque élève pour qu’il puisse acquérir les bases de cette culture humaniste qu’est l’histoire de l’art. D’autant que l’exposition de mes fractales dont je suis pionnière fut un véritable succès auprès des jeunes au niveau de La Fondation Désert du Monde.Vous êtes aussi portée sur l’écriture existe t’il un lien entre les deux facettes de l’artiste?La littérature se nourrit volontiers de la peinture et vice - verçà. Ce sont deux moyens d’expression qui mettent en jeu leur pouvoir magique; notamment dans le fantastique des contes. .Parfois la peinture se mire dans les récits, c’est ainsi qu’un lien très profond unit l’écriture et la peinture. Dans mon langage de peintre il m’est arrive de traduire. Tel ou tel écrivain à qui j’ai voulu rendre hommage. L’écriture comme la peinture vous permet de penser par soi même, de rechercher et de découvrir ses propres mots pour exprimer son moi profond, sugerer à votre esprit une idée et attendre que le déclic arrive, que les mots se bousculent pour atteindre le doux plaisir de l’ivresse de l’imagination .les mots se forment l’esquisse apparaît et l’ensemble progresse vers une finalité parfois insoupçonnée. La seule différence, c’est que l’un utilise le pinceau et l’autre la plume. En fait les deux laissent une trace de leur passage, de leur existence.Vous êtes rayonnante d’activité quel est le secret de votre dynamisme.?Toujours rester dans la dynamique innovante, être motiver au quotidien. Devise que m’a inculquée une mère enseignante à qui je rends hommage aujourd’hui.Quels sont vos projets?Des projets certainement, entre autre terminer mon roman délaisse pour l’exposition des fractales quant au reste je préfère garder le secret. Merci
Entretien réalisé par Ahmed T pour LECAP









L'art de la peinture sur ordinateur


L'artiste peintre Férial Baba Aissa, pionnière dans l'art numérique

Férial Baba Aïssa, écrivaine est d'abord une passionnée de l'art de la peinture. Native d'une grande famille de Béjaia, le dessin et la peinture ont toujours constitué son occupation favorite.

Sa palette a abordé tous les genres et toutes les techniques et sesexpositions à titre individuel ou collectif, ont toujours attiré l'admiration du public. Depuis 1988, Férial Baba Aissa se lance à la conquête d'un nouveau style, conforme à ses principes de recherche constante et à son esprit d'innovation permanente. Cette nouvelle voieoù elle est pionnière dans ce domaine en Algérie, est la peinture sur ordinateur, appelée la peinture numérique ou l 'art digital.

La peinture sur ordinateur est un art en concordance avec le progrès technologique et harmonie avec notre époque.
Le temps change et il faut changer avec lui, mais changer intelligemment sans renoncer à ses principes ou à ses valeurs.L'ordinateur est un outil et à ce titre, il ne doit rester qu'un outil,malgré ses hautes performances. C'est aussi un outil magique car il donne des possibilités illimitées pour parfaire une oeuvre. Pour Férial Baba Aissa, l'ordinateur n'est donc qu'un instrument pour traduire et exprimer ses facultés créatrices. Ecoutons-la " L'exécution d'une oeuvre par ordinateur est un art à part entière.

. La qualité de l'oeuvre dépend donc de la maîtrise de l'outil informatique et des logiciels de création graphique ".

En parlant du talent de l'artiste et de son esprit créatif, Férial Baba Aissa précise " La maîtrise de l'ordinateur étant acquise, il devient alors possible d'exécuter tous les effets qu'offrent les différentestechniques de peinture. Les formes, les couleurs, les transparences,les dégradés, les ombres et les volumes peuvent être traités suivant un style propre et c'est là qu'intervient personnellement l'artiste car la spontanéité chère aux créateurs n'est jamais sacrifiée.
Techniques riches et illimitées jointes à la liberté de créativité del'artiste donnent à l'art numérique ses lettres de noblesse lepropulsant à occuper une place de plus en plus importante dans le mondede la création artistique de demain , constituant une véritable révolution ".

L'artiste peintre Férial Baba Aîssa a réalisé des oeuvres admirablesdans cette technique. Elle travaille sur une palette reliée à l'ordinateur faisant office de pinceau ou de crayon. Son talent s'exerce sur tous les formats possibles. Il suffit pour cela d'effectuer le cadrage nécessaire. Le tirage des oeuvres se fait au moyen d'un papier spécial.

Les oeuvres de Baba Aissa sont à admirer sur le site Web qui porte son nom. Ses sources d'inspiration portent sur des sujets divers d'ordre esthétique, philosophique, social ou de revalorisation du patrimoine. A propos de ces éléments du patrimoine, ses tableaux sur l'art africain sont d'un rare talent, faisant revivre des richesses de ce passé traditionnel lointain.
K. Chériti
L'auteur de ce site , Fériale Baba - Aissa est natif de Bejaia (ex. Bougie) Ses parents font partie de la lignée des grandes familles qui ont marqué cette capitale des Hammadites par leur érudition, leur culture, leurs valeurs, leur humanisme, leur foi religieuse et cela dans les domaines de la science de l’éducation et de l’art musical. Issue de cette région au passé culturel et scientifique prestigieux dont le raffinement et le savoir ont rayonné pendant des siècles sur les pays du pourtour de la Méditerranée. La jeune Fériale a reçu de ses parents une éducation stricte et rigoureuse, fondée sur le respect des lois et des conventions établies sur le plan social et humain. Ces valeurs qui l’ont marqué pour toujours, la caractérisent aujourd'hui reflétant, les éléments clés de sa personnalité et s’accompagnant d’une autre qualité aussi supérieure celle d’une générosité de coeur rare et hors du commun. Extrêmement sensible et attentive à tout ce qui peut attenter à son prochain Fériale Baba - Aissa a hérité de ces vertus et qualités élevées les personnalisant aujourd'hui et servant de courroie de transmission de ces valeurs pour les générations de demain. Mère de famille modèle, elle perpétue la pratique de ces qualités par une éducation exemplaire qu’elle inculque à sa descendance. Son sens extrêmement fort de l’humanisme se manifeste par ses actions en faveur des personnes sur le plan physique, moral, esthétique et intellectuel. C’est ainsi, qu’elle c’est formée dans le domaine de la santé pour soigner, soulager et atténuer les maux du corps. Sa fine sensibilité lui a donné des talents d’artiste peintre et d'écrivain pour émouvoir l'âme et transmettre des messages d’amour et de plénitude. Prête à donner le meilleur d' elle même, pour réduire, atténuer, faire disparaître la douleur des épreuves de l'existence, c'est cette motivation ,profonde ancrée dans son être qui l' a très fortement touchée lors du désastre de Bab El Oued et ses souffrances humaines. En écrivantun livre, elle rend hommage aux héroïques bénévoles anonymes , recréant ainsi ces sentiments de générosité et de solidarité éprouvés lors des intempéries de Bab El Oued et les faire ressentir avec une rare émotion à la communauté pour que l' oubli soit interdit.Ayez une pensee le Dix Novembre pour toutes ces victimes

C U RR I C U L U M VITAE
Nom : BABA AISSA / BELAIDI
Prénom : Fériale
Lieu de naissance: Bejaia (ex Bougie)
Vit et travaille à Alger Algérie
CSS de la Santé (en retraite)
Ex:Directrice Boite de Communication
Ex:Directrice Ecole sup Informatique et Commerce (ESIC)Créatrice Virtuelle en [...]

Lire la biographie

Oeuvres