Biographie de l'Artiste

Chacun possède sa part d?ombre. Nous sommes sur le point de découvrir l?envers d?un décor et de voir, plus particulièrement, la face caché d?un homme de scène. Philippe Chevallier est l?acteur connu pour ses duos avec Laspallès, enchaînant succès après succès : «Ma femme s?appelle Maurice», «Bien dégagé autour des oreilles», «C'est vous qui voyez», «Déviation Obligatoire»...
Maintenant, nous découvrons les photographies de femmes collantées que Philippe Chevallier a créées en rêvant à de nouvelles icônes. Loin de ses performances théâtrales, l?artiste nous dévoile un autre de ses talents, celui d?un photographe, sensible à un érotisme épuré.
Philippe Chevallier aime les jambes, toutes sortes de jambes, mais sans particulier attrait pour la peau elle-même. C?est la seconde peau, celle du bas nylon, du collant soyeux qui lui plait. Parce que ce doux tissu cache la peau, Philippe Chevallier laisse ainsi l?imagination suivre son cours, de long en large, le long des jambes.

Au-delà des collants, un corps ambigu se dessine, à moitié nu, à moitié vêtu. Des formes abstraites émergent du sofa rouge. Plus personne ne sait à qui appartiennent ces cuisses. Les courbes se mélangent avec les angles créant une excitante confrontation.

Nous pouvons imaginer le photographe installant la scène calmement, laissant le modèle trouver ses aises, puis faisant la lumière, et attendant. Soudain, il prend la photographie quand un ange passe. Et alors, comme dans une histoire d?amour, il trouve les bons mouvements, les meilleurs angles et le bon rythme pour établir le contact.

Le résultat est merveilleux, sans trace de débauche, ni de vulgarité. La douce lumière qui émane des collants est simplement paradisiaque