Biographie de l'Artiste

Peintre Maître du trompe-l'oeil

 Disparu en 1989, Henri Cadiou était vice-président du Salon Comparaisons et du Salon du Dessin, et administrateur de la Société des Artistes Indépendants. Il était surtout l'homme qui, au terme d'un combat de quarante années, était parvenu à redonner à la peinture réaliste, et notamment au trompe-l'oeil, leurs titres de noblesse. Fondateur du groupe des Peintres de la Réalité, il anima un groupe d'artistes réalistes originaires du monde entier, y compris du Japon.
     Henri Cadiou est né à Paris en 1906, au sein d'une famille très modeste, d'un père d'origine bretonne et d'une mère luxembourgeoise. A treize ans, il est admis comme élève lithographe à l'école Estienne. Malheureusement son père meurt et il doit entrer comme apprenti dans une usine de cuir. Mais il suit des cours du soir de dessin. A seize ans, il se met à peindre, seul, obstinément, durant le peu de loisirs que lui laisse son travail...
     A partir de 1948, il ne cesse d'exposer avec un succès grandissant. En 1955, il organise à Paris la première "exposition internationale des Peintres de la Réalité", dont il va désormais diriger le groupe du Salon Comparaison, connu par de nombreuses manifestations à travers le monde. Avec les années, Henri Cadiou est reconnu comme l'animateur incontesté et résolu de ce groupe très vivant qui s'attache à un art d'une précision et d'une minutie absolue. Le Dictionnaire d'art contemporain de Larousse souligne l'accent naturaliste et le souci de réalisme total et direct d'Henri Cadiou.
     Extrait du "Trompe-l'oeil contemporain" de Martin Monestier