Biographie de l'Artiste

Qui mieux que Pierre Matter,  sculpteur et ami,  peut avec humour mieux définir qui je suis ou tente d'être
" ...tout petit déjà , le jeune Bourdin encore à l'état d'être monocellulaire fut attiré par la peinture.En effet en guise de cil vibratile, il était doté d'un véritable pinceau, ce qui lui permit de gagner haut la main la célèbre course à l'ovule en passant la très dure étape du col  avec une confortable avance.La gestation ne dura que quatre mois, l'attrait de la lumière étant trop forte pour ce petit être chétif mais vigoureux. N'ayant pas réussi à se débarrasser de son pinceau spermatozoidal, il naquit génétiquement peintre.A six mois il en est à sa période fauve, à 5 ans, période bleue ....les toiles se comptent déjà par dizaines. A dix ans, c'est la période rose ....et puis le choc ! il apprend au CM2 la fable de la Fontaine " le corbeau et le renard" qu'il n'oubliera jamais , et nous non plus d'ailleurs grâce à lui.Son ancien pinceau lui en tombe des mains et un nouveau lui pousse en lieu et place ; il achète une guitare, c'est plus efficace pour attirer les filles ...A 30 ans il a presque tout compris, il remise sa guitare et fonde la très connue " secte des peintres du mercredi" à Montbéliard .10 ans plus tard , il disparaît définitivement emportant avec lui l'ensemble du personnel féminin de la secte des peintres du mercredi ....Alors que personne ne savait ce qu'il était devenu , il est miraculeusement réapparu avec une nouvelle série de toiles sous le bras, toiles dont la plupart sont visiblement inspirées par son séjour prolongé en compagnie des nymphes du mercredi .Il y atteint enfin la perfection puisqu'il a semble-t-il compris qu'il avait le droit de mélanger les couleurs.Donc,  après sa période noire, fauve, bleue, rose et guitare, il nous livre maintenant sa période multicolore, qui prouve qu'il n'est pas impossible d'atteindre le sommet de son art pour peu que l'on ait un bon sujet d'inspiration ....tout celà n'est qu'humeur d'humour évidemment "