Jordi BONAS

Curieux peintre que ce peintre là qui vous acceuille d'entrée de jeu par un magistral coup de poing, qui vous heurte d'un choc brutal et sans pitié et dont on ne devine qu'après coup - le mot s'impose- toutes les tendresses et toutes les douceurs.Car Bonas, au fond, c'est un tendre, et ses nus flamboyants et presque agressifs ne sont autre chose, en somme, que la marque sans limites qu'il éprouve pour la femme, "la femme, enfant malade" [...]

Lire la biographie

Oeuvres