Biographie de l'Artiste

Une force calme et posée se dégage de ses paysages ; à la vue de ces toiles, une plénitude envahit le spectateur qui se sent simultanément attiré vers un ailleurs. Espaces intérieurs en même temps ouverts sur le monde, cette ?uvre joue de cette dichotomie : l'art infiniment poétique de Klara Beer ne serait-il pas celui de l'éternel voyage ? Il mériterait alors comme épigraphe ces mots de René Char : " Fenêtres dormantes et portes sur le toit".
    Brigitte Ducousso-Mao, Historienne de l'Art Contemporain, Septembre 2001