Biographie de l'Artiste

Fragilité, délicatesse, dépouillement : tels sont les premiers mots qui viennent à l'esprit devant les ?uvres légères en acier découpé de Curt ASKER, ce Suédois septuagénaire.
Des géométries finement déchiquetées, comme des buvards gorgés de cobalt ou de jaune d'or, se déploient en apesanteur. Un cerf-volant de la minceur d'un papier à cigarette se déroule en coquille sur le mur. Ces " sculptures aquarelles " comme les nomme Curt ASKER, tant elles semblent évanescentes, lui servent à " voir le dos de l'horizon ". De ces dessins ténus, l'artiste disait aussi : " ce qui fixe mon attention, ce sont les interstices entre deux états différents, entre l'instant où quelque chose émerge et celui qui précède son extinction " ; Un art funambule en somme, plus proche du ciel que de l'abîme.