Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En naviguant sur le site vous acceptez Notre politique de confidentialité.

Ok
Type d'œuvre
Œuvre unique
Dimensions
L. 50 x H. 220 x P. 50 cm
Poids
80000 g
Encadrement
Non
Œuvre signée par l'artiste
i
À la demande
Certificat d'authenticité
i
À la demande
Description
« Nous habitons un monde interprété par d’autres où il nous faut prendre place. Le monde interhumain est un monde de sens autant qu’un monde de sens (E. Strauss, Du sens des sens, Jérôme Millon, 1989), un monde où nos sens prennent sens, un monde où notre sensorialité se charge d’histoire, elle qui gouverne nos émotions autant que nos perceptions. "Je est un autre", disait Rimbaud, et Apollinaire en écho: "...Tout les autres sont en moi. " » Mazoyer-Chermat (1). Les Malanggan de Pouchous. Dès mon retour de Papouasie, j’exprimais cette formidable rencontre artistique aux antipodes par la réalisation d’une série de sculptures polychromes originales. Faire des malanggan? C’est la théorie qui ordonne, dans tous les sens du terme : « elle donne .forme parce qu’elle met de l’ordre en même temps qu’elle contraint. Il faut alors que «l’ordre engendre le désordre pour que la méthode comparative provoque une surprise, un roulement de tambour avertissant que quelque chose se donne à voir et à penser, brisant ainsi la litanie intellectuelle, cet ordre de cimetière.» P. Delbrouck (1949/…) (2). Tout d’abord j’énonce 6 principes théoriques et 9 directives motrices pour nous rappeler que les ancêtres sont parmi nous : Les 6 principes théoriques sont communs de l’art mélanésien: 1-Emploi, pour une même oeuvre, des matériaux les plus divers; 2-Rôle essentiel dévolu, dans certaines oeuvres, à la mobilité, soit de l’objet entier, soit de l’une ou l’autre de ses parties ; 3-Lien unissant l’oeuvre à des espaces définis, consacrés aux activités sacrées ; 4-Absence de représentations d’êtres où l’on peut incontestablement voir des divinités religieuses; 5-Absence de représentations d’êtres où l’on peut incontestablement voir des divinités personnalisées, 6-Relatif manque d’intérêt pour une représentation objective, proche des formes de la nature. Les 9 directives sont "Les Nourritures affectives"(3), que Boris Cyrulnik (1937-…), nous propose d’observer en 1993, comme un étrange objet nommé "affectivité". J’ai fait miens ces principes pour aborder quelques thèmes communs aux êtres vivants, concernant la genèse et la fonction de ces sens qui donnent du sens au réel: 1- La rencontre: Pour faire un enfant il faut se rencontrer. Le simple fait que les êtres vivants ne se trompent pas d’espèce pour se reproduire prouve qu’ils savent traiter certains signaux, au moins ceux qui leur permettent de se reconnaître. A ce niveau du vivant, les rencontres sont provoquées par des signaux chimiques, physiques, sonores ou visuels. Le monde humain n’ignore par ces signaux, mais il s’en sert dans des discours comportementaux et des récits qui déterminent les rencontres avec plus de précision que les molécules olfactives ou les spectres sonores. 2- L’enfant: Le résultat de cette rencontre est un enfant, qui comprend bien avant que de parler. La pensée s’organise d’abord à partir des perceptions qui alimentent les premières représentations sensorielles. C’est pourquoi les foetus humains s’entraînent à structurer leurs perceptions, pour mieux leur échapper... plus tard quand viendra la parole. 3-Les parents et leur culture: Dès le jour de sa naissance, le nourrisson est confronté à un monde mis en scène par ses parents et leur culture. La mère fournit les premières informations, comme un géant sensoriel qui progressivement se réduit pour faire place à d’autres personnages, dont les pères et les pairs sont les principaux. Mais les sociétés ne cessent de s’inventer en créant des objets, des gestes et des champs sensoriels qui façonnent biologiquement l’enfant. 4- La violence: Pourquoi faut-il que la violence vienne troubler ce paradis de la connaissance? L’effondrement des règles apparaît chez les animaux quand un accident biologique ou écologique déritualise le groupe; leur transgression fonde au contraire la condition humaine, qui ne respecte ni les lois de la nature ni les règles inventées par les générations antérieures. La violence créatrice doit alors se comprendre comme la force qui permet l’évolution humaine et son passage de la nature à la culture. 5- Biologie et culture: La biologie et la culture s’opposent et se mêlent comme deux cours d’eau confluents. En ce sens, l’innommable inceste entre la mère et le fils permet de repérer comment cet acte impensable se réalise pourtant, au point de rencontre entre une biologie altérée et une culture malade à en brouiller le sentiment parental, aucun des deux ne se ressentant ni mère, ni fils. La mère ne s’inscrit pas dans une structure de parenté, mais d’abord dans une structure affective qui peut se dégrader, à cause de tout ce qui abîme l’affectivité. 6- Le récit: Enfin, au dernier acte, quand le crépuscule des vieux chante sa dernière production, il la compose avec les traces du passé dont il fait un récit adressé au présent. Mais quand le contexte défaille, l’effet palimpseste de la mémoire permet aux premiers écrits, refoulés par les urgences de la vie quotidienne, de faire retour dans la conscience, comme si c’était aujourd’hui. 7- Le regard: Dans le faisceau, le regard ressort comme l’échange le plus imprécis à décrire et le plus précis cependant pour sentir. C’est lui qui assume la fonction la plus exacte dans la régulation de la distance d’intimité ou de sécurité (4). La puissance de l’appel muet du regard est très étonnante. Dans ce contexte de sensorialités brouillées, le regard conserve une émouvante précision. Sa fonction d’appel est facile à vérifier.... Le regard de l’autre n’est pas neutre, c’est une perception qui provoque une alerte émotive, une sensation d’invitation ou d’intrusion. La vérification expérimentale est facile... Il y a une ontogenèse de se croisement du regard. Avant la parole, les enfants ne baissent pas les yeux, ils regardent sans ciller celui qui les regarde. Le regard constitue la voie sensorielle la plus émouvante. Et pourtant, il n’y a pas transport de matière, de substance sensorielle, olfactive, sonore ou cutanée. La fonction d’interpellation du regard, sa valeur ajoutée d’invite ou d’agression, dépend du contexte et de l’histoire des sujets qui se regardent. C’est pourquoi le regard est tellement culturel. Croiser le regard constitue un geste universel, mais lourd de sens et chargé d’émotion. Quand les amoureux plongent leurs regards l’un dans l’autre, ils échangent leurs émotions et créent une intimité (5), qui constitue le début de l’acte sexuel. C’est dans la conversation que la distance affective est la mieux gouvernée. Celui qui écoute regarde longuement celui qui parle (6). Ce dernier synchronise ses regards et ses paroles en détournant le regard puis en interpellant du regard dans une harmonie gestuelle où la moindre faille rompt le charme et instille une sensation d’étrangeté. La conversation, rigoureusement codée, ne laisse rien au hasard. c’est pourquoi les timides, les anxieux, les agressifs, les paranoïaques, les schizophrènes et tous les sujets humains, en quelques phrases, créent un champ d’émotions, intensément perçues mais non représentées, où chacun reçoit de l’autre des échantillons affectifs qu’il goûte, pour ainsi dire, aux premiers mots. La sensorialité de la rencontre est rigoureusement codée. Il ne s’agit pas d’une masse informe où les sens nous pousseraient les uns vers les autres, comme une pulsion amorphe où le hasard provocateur figerait les relations. Au contraire tous les sens ont un sens (7). L’olfaction est profondément culturelle. Et pourtant ce sens qui nous échappe est le plus incontrôlable de nos sens. Les yeux ne servent pas qu’à voir. Ils servent aussi à croiser les regards et échanger nos affects. Le ballet des regards et des mots, parfaitement synchronisé, utilise l’espace entre les corps. Le rythme des échanges permet d’emboîter les locuteurs comme deux danseurs conversationnels. 8- Le mythe du groupe: Le mythe du groupe, en prescrivant des rites d’interactions, crée le champ sensoriel qui façonne l’enfant. Il suscite un sentiment d’évidence qui permet d’agir sur le monde et de ressentir un sentiment d’appartenance: nous pouvons nous lier, agir ensemble, et nous aimer. Son effet pervers, c’est de nous pousser à tenir pour fous, méchants ou de mauvaise foi, ceux qui partagent d’autres mondes. Le mot désignant l’appartenance donne une vision simple mais pratique de l’autre, il a l’avantage d’éviter le travail de la pensée. La trame de cette structure comportementale et affective qui façonne l’enfant, c’est le choeur des récits de son groupe sur son groupe. Les récits sont composés d’interdits qui bloquent certains comportements, de règles qui en facilitent d’autres, de légendes qui créent des impressions, de mythes qui donnent sens et de symboles qui transforment les choses en signes. C’est à dire que les romanciers, les cinéastes, les artistes, les essayistes et autres inventeurs de mythes sont responsables du monde qui nous entoure puisqu’ils le créent, bien plus que les biologistes, qui sont actuellement satanisés après avoir été divinisés par notre culture. 9- Appartenance: Mais une question se pose: est-ce que la quantification d’un facteur biologique serait suffisante pour créer un sentiment d’appartenance? Le sentiment d’appartenance germine mieux dans l’histoire quotidienne que dans l’hérédité biologique, laquelle existe souvent là où on ne l’attend pas. Et pourtant même chez les animaux, il est difficile de séparer l’héréditaire et l’hérité. L’hérédité et l’héritage se transmettent à travers les générations bien avant la parole. Dès que celle-ci apparaît, et la représentation du temps qui rend possible le récit, on peut faire l’hypothèse que le petit d’homme hérite en même temps des chromosomes de ses parents et de leur bibliothèque, sans oublié..., les objets humains sont imprégnés d’histoire. Alors que le petit d’homme est quand même enfanté par le désir commun de son père et de sa mère il leur appartient tellement qu’il s’enquiert rarement du nom de son père biologique (8). Ce qui ne veut pas dire que celui-ci n’existe pas dans une représentation secrète, cela veut dire que l’enfant désire appartenir à ceux qui l’élèvent, même si au fond de lui-même, le secret des origines joue un rôle psychologique…secret. N’appartenir à personne c’est ne devenir personne. Il faut donc appartenir. N’appartenir à personne, c’est ne devenir personne. Mais appartenir à une culture, c’est ne devenir qu’une seule personne. On ne peut pas devenir plusieurs personnes à la fois sauf à connaître des troubles d’identification qui compromettent son insertion dans le groupe. Il y a des cultures qui considèrent qu’un enfant sans appartenance mérite la mort. Les sculpture "L’ancêtre féminin du souffle Papoue" et "L’ancêtre masculin du souffle Papoue" sont le fruit de cette réflexion nourrit 6 principes théoriques et 9 directives motrices pour me rappeler que les ancêtres sont parmi nous. Mes ancêtres ne sont pas ceux des Papoues des Iles Tabar de la culture Malanggan, mais ceux des Européens de culture française. Mais il est peut-être arrivé aux européens ce qui est arrivé aux romains en colonisant l’univers grec/helléne, hébreux/juif et barbare, « être colonisé de l’intérieur notamment par les cultures "colonisées"; celles d’Afrique, d’Amérique et d’Océanie et plus précisément pour ma part, par celles de Mélanésie avec notamment la culture Malanggan. Bibliographie: 13-D-1- P. Mazoyer-Chermat, Dédoublement et création littéraire, éd. L’Information psy, n°3, 1991 13-D-2- P. Delbrouck, Le désordre caché, éd. Actualités médicales internationales psychiatrie, coll. VIII. n°132, 1991 13-D-3- Boris Cyrulnik, Les Nourritures affectives, éd. Odile Jacob, 1993 13-D-4- M. Argyle, La communication par le regard, éd. La recherche, coll. XIII, 1982. 13-D-5- Pasini Willy, Marie-France Brouillet, Eloge de l'intimité, éd. Payot et Rivages, Petite coll., 2002. 13-D-6- Jacques Cosnier, Catherine KerbratOrechioni, Ethologie du dialogue Décrire la conversation, éd. PUF, 1987. 13-D-7- Erwin Strauss, traduction Georges Thinès, Jean-Pierre Legrand, Du sens des sens, éd. Jérôme Million, 1989. 13-D-8- Michel Soule, 9 mois avant l'an 2000, éd. ESF, coll. Vie de l'enfant, 2000.

Le travail artistique de POUCHOUS

Œuvres nouvellement ajoutées

Principale

noel-2025
Noël 2025
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
jung-divka
Jung divka
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dualisme-sur-divan-contre-monisme-et-conatus-2012
Dualisme sur divan contre monisme et conatus - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-9
Oiseau 9
L. 22 x H. 16 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
tarsier-2010
Tarsier - 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ranatemporaria-2010
Ranatemporaria - 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
aye-aye-2010
Aye-aye- 2010
L. 22 x H. 16 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
galago-2010
Galago - 2010
L. 16 x H. 22 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
morille-mediterraneenne-2013
Morille méditerranéenne - 2013
L. 13 x H. 20 x P. 0,6 cm
FAIRE UNE OFFRE
sauna-mask
Sauna mask
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-temps-des-gare-les-quais-de-la-gare-de-lyon-1978
Le temps des gare - Les quais de la gare de Lyon - 1978
L. 1000 x H. 250 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-complique-2004
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué - 2004
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
daniel-hourde-en-lan-2000
Daniel Hourdé en l'an 2000
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
test-2008
Test - 2008
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
encens-du-ladakh
Encens du ladakh
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
amulettes-grecques
Amulettes grecques
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
picasso-49
Picasso 49
L. 114 x H. 146 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
bodie-prisunic-2012
Bodie Prisunic - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
a-10-km
A 10 km
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ange
Ange
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
decametre
Décamètre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
danseuse
Danseuse
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
cuba-si-cuba-no
Cuba si, Cuba no
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
cornac
Cornac
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
compas-de-chinois
Compas de chinois
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
clap-coeur
Clap coeur
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
ciment-verre
Ciment verre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
bruit-dauto
Bruit d'auto
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
bibendum
Bibendum
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
avertisseur
Avertisseur
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
northern-spotted-owl-2010
Northern Spotted Owl - 2010
L. 27 x H. 41 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
lion-2010
Lion - 2010
L. 27 x H. 41 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-0
Oiseau 0
L. 22 x H. 16 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-rondanini-medusa
D'après Rondanini Medusa
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
agalma-2013
"Agalma" - 2013
L. 160 x H. 195 x P. . cm
FAIRE UNE OFFRE
pluie-reptilienne-2008
Pluie réptilienne - 2008
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
chocking-chair-pachuca-2012
"Chocking Chair - Pachuca" - 2012
L. 160 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-chuck-close-john-71
D'après Chuck Close, John - 71
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
homme-erectus
Homme Erectus
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
portrait-de-bertrand-russel
Portrait de Bertrand Russel
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
uhu-muc-2010
Uhu-muc - 2010
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-maurice-quentin-de-la-tour-autoportrait-au-jabot-de-dentelle
D'après Maurice Quentin de La Tour, Autoportrait au jabot de dentelle
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-leonard-de-vinci-la-dame-a-l8217hermine
D'après Léonard de Vinci, La Dame à l’Hermine
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-hans-baldung-lowenstein
D'après Hans Baldung, Lowenstein
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-francois-rude-la-marseillaise
D'après François Rude, La Marseillaise
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-epicure
D'après Epicure
L. 24 x H. 3 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-christus-petrus-chartreux
D'après Christus Petrus, Chartreux
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-cranach-l8217ancien-autoportrait
D'après Cranach l’Ancien, Autoportrait
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-peter-nicolaiarbo-autoportrait
D'après Peter NicolaïArbo, Autoportrait
L. 24 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
dapres-le-scribe-accroupi
D'aprés Le Scribe Accroupi
L. 27 x H. 35 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
hero-et-leandre-2014
"Héro et Léandre", 2014
L. 81 x H. 100 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
cephalonie-ile-ionienne
Céphalonie - Île Ionienne
L. 146 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-gardien-des-droits
Le gardien des droits
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
la-belle-et-la-bete
La Belle et la Bête
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
assez-demande-qui-bien-sert
Assez demande qui bien sert
L. 195 x H. 160 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
eros-et-thanatos
Eros et thanatos
L. 300 x H. 81 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
magie-image
Magie - Image
L. 162 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
viteness
Viteness
L. 97 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
le-xx-e-siecle-est-mort
Le XX e. siècle est mort
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
quand-il-est-ne-je-commencais-seulement-a-en-profiter
Quand il est né je commençais seulement à en profiter
L. 97 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
love-bug
Love bug
L. 97 x H. 146 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
port-ile-grecque-koroni-en-messenie
Port île grecque - Koroni en Méssénie
L. 146 x H. 97 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
port-de-naoussa-a-paros
Port de Naoussa à Paros
L. 146 x H. 114 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
specimen
Specimen
L. 130 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
jeune-chimpanze-1982
"Jeune chimpanzé", 1982
L. 240 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
oursin-crabe-1984
"Oursin Crabe", 1984
L. 300 x H. 100 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
panthere-1982
"Panthère", 1982
L. 195 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
elephant-de-mer-1984
"Eléphant de mer", 1984
L. 180 x H. 160 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
algues-vitrail-n-2-1982
"Algues vitrail n° 2", 1982
L. 126 x H. 101 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
algues-vitrail-n-1-1982
"Algues Vitrail n° 1", 1982
L. 101 x H. 101 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
champagne-pour-eugene-2000-2009
"Champagne pour Eugène", 2000-2009
L. 185 x H. 155 x P. 5 cm
FAIRE UNE OFFRE
catherine-1987-2005
Catherine 1987, 2005
L. 97 x H. 195 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
bain-deau-en-1987-2004
Bain d'eau en 1987, 2004
L. 130 x H. 130 x P. 4 cm
FAIRE UNE OFFRE
10-ans
10 ans
L. 97 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
miss-nude-new-age-2006
Miss Nude new age 2006
L. 162 x H. 195 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
middle-class
Middle class
L. 195 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
oiseau-mecanique
Oiseau mécanique
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lys-de-lievre
Lys de lièvre
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lettre-du-chameau
lettre du chameau
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
lajaunie
Lajaunie
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
hight-tech-salad
Hight tech salad
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
sonate-de-la-sardine
Sonate de la sardine
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
souvenirs-de-grece
Souvenirs de Grèce
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
tenorio
Tenorio
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
les-conges-payes-de-euryale-meduse-et-stheno
Les congés payés de Euryale, Méduse et Sthéno
L. 195 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
lananas-en-1970
L'Ananas en 1970
L. 130 x H. 162 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
un-savon
Un savon
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
douche
Douche
L. 97 x H. 130 x P. 3 cm
FAIRE UNE OFFRE
etoile
Etoile
L. 89 x H. 116 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
vite-elle-a-jax
Vite elle a Jax
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
vanite
Vanité
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
herminette-papoue
Herminette papoue
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
jet
jet
L. 73 x H. 92 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
bob
Bob
L. 73 x H. 92 x P. 2,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
micro-brasil
Micro Brasil
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
sikh
Sikh
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
patate
Patate
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE
parfum-de-deuil
Parfum de deuil
L. 40 x H. 80 x P. 2 cm
FAIRE UNE OFFRE

Principale

petit-deuil-darbre-totok-polychrome-1995
Petit deuil d’arbre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 120 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
lappel-du-requin-totok-polychrome-1996
L'appel du requin, Totok polychrome, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 120 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-masculin-du-souffle-papoue-totok-polychrome-1996
L’ancêtre masculin du souffle Papoue, Totok polychrome, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 80 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-feminin-du-souffle-papoue-totoks-polychromes-1996
L’ancêtre féminin du souffle Papoue, Totoks polychromes, 1996
L. 120 x H. 160 x P. 120 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-masculin-du-souffle-papoue-totoks-polychromes-1996
L’ancêtre masculin du souffle Papoue, Totoks polychromes, 1996
L. 80 x H. 160 x P. 80 cm
FAIRE UNE OFFRE
petit-deuil-de-pierre-totok-polychrome-1995
Petit deuil de pierre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 120 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
deuil-darbre-totok-polychrome-1995
Deuil d’arbre, Totok polychrome, 1995
L. 50 x H. 220 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
lancetre-oiseau-pierre-polychrome-1995
L’ancêtre oiseau pierre, polychrome, 1995
L. 50 x H. 220 x P. 50 cm
FAIRE UNE OFFRE
sorciere-2003
Sorcière - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
metis-1983
Métis - 1983
L. 75 x H. 108 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
bebe-bd-1978
Bébé BD - 1978
L. 91 x H. 61 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
4-nues-plage-2003
"4 Nues Plage", 2003,
L. 50 x H. 65 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
2-nues-jeunes-filles-2003
"2 Nues - Jeunes filles", 2003
L. 50 x H. 65 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
nue-hamac-2003
Nue - Hamac - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
nue-vache-2003
Nue - Vache - 2003
L. 50 x H. 65 x P. 0,5 cm
FAIRE UNE OFFRE
lor-des-sioux
L'Or des Sioux
L. 74 x H. 106 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE
2-nues-a-la-plage-2003
"2 Nues à la plage", 2003
L. 65 x H. 50 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
4-nues-yacth-2003
"4 Nues Yacth", 2003
L. 65 x H. 50 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
etude-naturisme-1979
"Etude Naturisme", 1979
L. 89 x H. 130 x P. 1 cm
FAIRE UNE OFFRE
pierre-minot-1966
Pierre Minot - 1966
L. 52 x H. 107 x P. 0,1 cm
FAIRE UNE OFFRE