Français
  • Español
  • English
  • Français
Index alphabétique
Panier

Frank KUPKA

Dessinateur

Français

La catastrophe des mines de Courrières du 10 mars 1906 a marqué la mémoire de toute une génération de Français. La presse a forgé son image à travers le dessin, la caricature et la photographie, et l?événement a suscité encore longtemps l?intérêt des artistes. Émile Morel publie en 1907 Les gueules noires, illustré par Théophile Steinlen. Ou - plus inattendu - Antoine-Louis Manceaux, peintre corse, brosse en 1921 un grand tableau intitulé Deuil au pays noir. Parallèlement à son Enquête sur la plus grande catastrophe minière d?Europe, le Centre Historique Minier consacre une exposition originale aux images qui racontent l?histoire de ce drame.

Le dessin de presse
Depuis le Second Empire, les journaux connaissent un succès grandissant. Le Petit Journal dépasse le million d?exemplaires vendus. Le dessinateur Louis-Charles Bombled réalise la couverture d?un supplément illustré qui paraît le 25 mars. L?Illustration, journal d?un type nouveau, plus grand, mieux illustré ? que son prix de vente élevé destine à un public aisé ? publie plusieurs numéros en mars et en avril 1906, utilisant à la fois le dessin et la photographie. Celui du 7 avril contient un dessin "La remontée au jour des revenants de Courrières" du peintre Frantisek Kupka, qui vivait alors, comme nombre de ses confrères, de commandes passées par les journaux et n?avait pas encore développé les théories sur l?abstraction qui le rendront célèbre.