Français
  • Español
  • English
  • Français
Index alphabétique
Panier
BÉRAUD GuyLEDOYEN BernardFAVIER ChantalDRESSLER SophieCASTEL MartineMICHELINE HANRARD LADOUL MHL.ALIAMUS BéatriceSCHNEIDER Flore

HUILE ou ACRYLIQUE
Quelle est la meilleure technique ?

La peinture à l'huile bénéficie d'un immense héritage. Son invention par Van Eyck remonte au XIV ème siècle. Très vite adoptée par les peintres flamands puis par les plus grands artistes à travers le monde (Rembrandt, Véronèse, El Greco, Van Gogh, Monet, Matisse...), elle est devenue au fil des siècles la technique " reine ".
A l'époque la technique " à l'huile " avait révolutionné la peinture par sa richesse chromatique, sa solidité, ses possibilités d'utilisation...

Aujourd'hui, avec l'acrylique (inventée au Mexique au milieu du XXe siècle par des chimistes de l'Institut National Polytechnique de Mexico et mise sur le marché depuis 1950) une nouvelle évolution est en route. Faut-il la dédaigner ?

De nombreux artistes, dont des signatures prestigieuses, peignent à l'acrylique sans oser le dire. Ils craignent la réaction des acheteurs, des galeries... ou plus simplement de donner une image négative à leur travail. Ont-ils raison ?

Il semble utile de faire le point sur ces questions.


Comparaison technique :

Toutes les peintures sont réalisées avec 2 principaux composants : des pigments et un liant.

Les Pigments : Les pigments sont les mêmes dans les deux techniques. Les pigments déterminent la couleur, l'intensité, la résistance à la lumière, le pouvoir couvrant, la transparence. Ils sont d'origine naturelle (végétale, minérale, ou animale) ou synthétique (chimique, métallique...). Le niveau de broyage de ces pigments détermine la qualité de la peinture et sa finesse.
Les pigments à l'état pur sont des particules poudreuses impossibles à fixer en l'état.

Le Liant : Le liant permet l'amalgame des pigments. C'est par le liant que diffèrent les techniques de la peinture à l'huile et de l'acrylique.
Le liant utilisé pour composer la peinture à l'huile est l'huile : l'huile de lin, d'oeillette, de carthame, de tournesol... ou encore la résine de dammar.

Le liant utilisé pour la peinture acrylique est une émulsion d'eau et de résine acrylique.

Les couleurs obtenues par les liants " huile " ou " acrylique " sont comparables tant par leur éclat que par leur texture. En finalité, il est pratiquement impossible de discerner si une œuvre a été peinte à l'huile ou à l'acrylique.

Comparaison artistique :

L'artiste utilise des produits auxiliaires pour diluer la peinture, pour en varier les effets et ou enrichir la texture.
La peinture à l'huile se dilue avec des médiums à base d'huile, des siccatifs et se nettoie avec des solvants ou de l'essence de térébenthine d'origine végétale ou artificielle.
Le temps de séchage de l'huile est souvent long, voir très long en cas d'empâtement. Si l'artiste ne prend pas la précaution de toujours peindre gras sur maigre, à la longue la couche superficielle peut craqueler.

La peinture à l'acrylique se dilue à l'eau ou avec des médiums qui peuvent eux mêmes être allongés d'eau. Le temps de séchage est très rapide. C'est à la fois un avantage et un inconvénient (il est possible, si besoin, de prolonger le temps de séchage avec des retardateurs). Le matériel et les pinceaux se nettoient également à l'eau.
Une fois sèche, l'acrylique forme un film satiné homogène, robuste et d'une grande élasticité.

Les couleurs parfaitement miscibles offrent une grande stabilité à la lumière ; elles ne jaunissent pas.

 

 

Dans les deux techniques ont peut jouer sur les transparences ou les opacités, tirer parti des glacis ou mélanger les couleurs entre-elles avec une même liberté.
En fait, en maîtrisant bien les techniques, tout ce qui est peint à l'huile peut-être peint à l'acrylique avec un résultat visuel comparable.

Même si la rapidité de séchage peut déstabiliser l'artiste habitué à travailler la peinture à l'huile, il découvre rapidement les atouts de l'acrylique, d'autant que les deux techniques ne sont pas incompatibles. Nombreux sont les artistes qui mettent à contribution la technique acrylique pour commencer une toile, finissant ensuite leur œuvre à l'huile, comme le confesse l'artiste Kabuki.

Notons également que certaines œuvres peintes à l'huile sont ensuite protégées avec des vernis en solutions acryliques.

Enfin, à une époque où l'on cherche enfin à préserver la planète, l'acrylique semble plus écologique. Elle dégage une odeur neutre et agréable. Loin des vapeurs toxiques, sans les désagréables céphalées ou les réactions allergiques, le capital santé de l'artiste est moins malmené.

NB : la peinture acrylique sèche par polymérisation en dégageant des vapeurs d'ester qui à la longue pourraient être également nocives. Pour toutes les techniques il est recommandé de travailler dans un atelier bien aéré.

Possibilités créatives :

L'acrylique est la technique picturale de notre temps, rapide, surprenante. Elle enrichit toute la création artistique en offrant de nouvelles possibilités d'expression. L'acrylique permet la combinaison de multiples matériaux pour sculpter la toile, l'incruster de collage ou rechercher les effets les plus inattendus.

C'est un merveilleux terrain d'exploration pour tous ceux qui sont en perpétuelle recherche créative.

En résumé, les deux techniques sont aussi nobles l'une que l'autre.
Sans renier la qualité des chefs d'œuvres peints à l'huile, il ne faut pas mépriser le travail à l'acrylique.
Le snobisme d'une prétendue supériorité des oeuvres à l'huile est rétrograde. Il faut regarder devant.
En matière d'Art, les artistes les plus innovants finissent toujours par avoir raison...

Pour conclure, Jacques Moreau-Gaudry, pourtant peintre " à l'huile ", déclare avec enthousiasme :
"L'acrylique est extraordinaire ! Si Léonard de Vinci avait connu l'acrylique, il aurait commis encore plus de chefs d'œuvres."

 

Joël RIVIERE - 2009